L1 : 18 clubs en Ligue 1, le foot français va exploser

L1 : 18 clubs en Ligue 1, le foot français va exploser

Photo Icon Sport

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche le 8 novembre dernier, Vincent Labrune évoquait une possible réforme de la Ligue 1 avec seulement 18 clubs.

Depuis, le président de la Ligue de Football Professionnel est revenu sur ses déclarations, indiquant que le changement de format du championnat de France n’était pas pour demain, et qu’un passage à 18 clubs n’était pas la piste principale de la LFP. Cela tombe bien, une telle réforme serait absolument catastrophique pour le football français. C’est tout du moins l’avis exprimé de Pierre Ferracci, le patron du Paris FC, dans les colonnes de L’Equipe. Le dirigeant du club francilien redoute notamment une division sans précédent du football français.

« Vincent Labrune a raison de lancer une réflexion sur la compétitivité du football français. Mais, je ne me prononcerai pas sur la question du format des Championnats et du retour à 18 clubs parce que je pense que c'est un problème secondaire. Et, surtout, parce qu'il va diviser le football au moment où nous avons besoin d'unité et de solidarité. Les clubs rencontrent d'énormes difficultés et vous commencez par leur dire que 4 sur 40 vont être éjectés de la compétition. Didier Deschamps protège d'abord l'équipe de France et son calendrier. Noël Le Graët a dit que ce n'était pas le moment de traiter le sujet. S'il faut alléger les calendriers pour protéger les joueurs, ayons un débat à l'échelle européenne. La Coupe de la Ligue a été stoppée brutalement l'an dernier. Et ce n'est pas un problème de compétitivité. Pourquoi ? Seize des vingt dernières Ligues des champions ont été remportées par des équipes jouant dans des Championnats à 20 clubs. Et trois des quatre dernières Coupes du monde par des pays ayant un Championnat à 20 clubs » a indiqué le patron du Paris FC, pour qui un éventuel passage à 18 clubs ne manquerait pas de diviser les présidents des clubs de Ligue 1 et de Ligue 2. Difficile de lui donner tord sur ce point…