Chez Winamax, petites magouilles entre traders ?

Chez Winamax, petites magouilles entre traders ?

Photo Icon Sport

Des salariés d'un opérateur de paris en ligne ont été placés en garde à vue pour avoir misé sur un match qu'ils savaient très douteux. La direction de Winamax estime qu'il n'y a pas eu volonté de magouiller.

Si Winamax a un sens de l’humour très développé, son compte Twitter en témoigne, on ne rigole pas trop depuis quelques jours dans les bureaux du site de paris en ligne. En effet, plusieurs salariés de cette entreprise ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur des mises pour le moins étranges sur un match de 1e division algérienne entre le DRB Tadjenanet et l'ES Seti. Une rencontre qui s’est déroulée en mai dernier et s’est achevée sur le score de 3-2. Non pas que certains opérateurs aient truqué la rencontre, mais ils auraient bénéficié d’infos précises sur des doutes concernant le résultat de cette rencontre. En effet, étonné de voir des mises importantes sur le score final de cette rencontre, Winamax avait décidé de ne plus autoriser cette possibilité et les salariés concernés avaient été informés de cette situation.

Mais plutôt que d’en rester-là, certains petits malins auraient décidé d’aller miser sur ce score de 3-2 chez PokerStars et Unibet, qui permettaient encore ce pari. Le match entre le DRB Tadjenanet et l'ES Seti s’achevant par un 3-2, un des salariés de Winamax a empoché 1200 euros pour une mise initiale de 30 euros. « Quatre salariés nous ont déjà fait part d'une convocation. C'est la première fois qu'on est confronté à un tel problème (…) On va attendre ce que dit l’enquête judiciaire et on verra les conséquences. Pour nous, il n’y a pas eu de préméditations de nos traders. L’erreur vient aussi d’un manque de formation. Ils ont eu l’impression de profiter d’une occasion, pas de faire quelque chose d’illégal », a confié dans le Figaro, Tristan Guiglini, responsable des paris sportifs chez Winamax.