Esp : Lewandowski ou Haaland, c’est gratuit pour le Barça

Esp : Lewandowski ou Haaland, c’est gratuit pour le Barça

Icon Sport

Malgré ses limites économiques, le FC Barcelone reste ambitieux sur le marché des transferts. Le club catalan ne s’interdit pas d’étudier des pistes onéreuses comme celles menant aux attaquants Robert Lewandowski et Erling Haaland.

Après ses trois défaites consécutives à domicile, le FC Barcelone est redescendu sur terre. Depuis sa nomination en novembre dernier, Xavi a bien métamorphosé les Blaugrana. Mais le jeune entraîneur reste limité par la qualité de son effectif. C’est pourquoi le technicien réclame un gros recrutement estival. Dans l’idéal, Xavi aimerait disposer de deux joueurs de qualité à chaque poste. Une ambition apparemment partagée par la direction si l’on en croit Jordi Cruyff. Et ce malgré les difficultés financières rencontrées par le Barça.

« Nous voulons moderniser l'équipe, a confié le conseiller sportif du président Joan Laporta lors de l’inauguration du Cruyff Court à Constanti. Le football a changé, comme la nécessité d'être compétitif et de donner à l'équipe. Les titres dépendent de notre capacité à recruter et de comment nous allons nous renforcer. Lorsque nous aurons plus de visibilité sur la limite salariale, nous saurons ce qui est possible et ce qui ne l'est pas. Nous serons toujours ambitieux. Il faut de l'équilibre dans l'effectif et avoir des joueurs avec certaines caractéristiques. »

Le Barça peut toujours rêver

« Pour qu'un crack soit bon, d'autres doivent le laisser être performants. C'est ça l'équilibre, a expliqué Jordi Cruyff, sans exclure des pistes aussi audacieuses que Robert Lewandowski et Erling Haaland. Je n'ai écarté personne. Je ne suis pas très disposé à parler de noms. D'autres personnes le feront à ma place. Tout ce que cela provoque, c'est que cela dérange les clubs où ils jouent. Je me soucis plus de notre effectif. Tous sont de grands joueurs. Robert Lewandowski ? C'est un joueur sous contrat. Nous les sommes derniers à décider. Rêver c'est gratuit. » Et c’est tout ce dont le Barça peut se permettre avant d’éventuelles ventes et une baisse de sa masse salariale.