Esp : Ce scénario catastrophe à 371ME fait trembler le Real Madrid !

Esp : Ce scénario catastrophe à 371ME fait trembler le Real Madrid !

Photo Icon Sport

Le Real Madrid est l'un des clubs les plus riches du monde, mais ses principaux sponsors sont rattrapés par la crise et l'addition menace d'être colossale.

La puissance économique du Real Madrid est phénoménale, mais Florentino Perez n’est pas dupe, l’arrêt de toute l’économie depuis le début du confinement va avoir un impact violent, y compris pour un club aussi fort que le sien. Ce lundi, AS fait les comptes et cela a de quoi donner des sueurs froides aux dirigeants du Real Madrid. Car 45% des recettes de la Maison blanche proviennent de la publicité et du marketing, et cela représente la colossale somme de 371ME. Et les plus gros sponsors du club espagnol sont très sérieusement dans la tourmente, à commencer par Adidas, qui a signé jusqu’en 2028 avec le Real Madrid pour 100ME par saison avec des bonus pouvant atteindre 50ME en plus. La firme allemande a en effet demandé un prêt de 2.4 milliards d’euros, lequel a été validé par le gouvernement allemand. Même si on ne connaît pas les détails de cette opération, il se pourrait bien que la générosité d’Adidas dans ses contrats de sponsoring soit revue à la baisse en échange de ce prêt.

Concernant Fly Emirates, qui rapporte 70ME par an au Real Madrid, la présence de l’Arabie Saoudite derrière la compagnie aérienne ne permet par d’échapper à une grave crise, la totalité ou presque des avions étant à l’arrêt depuis des semaines. Et les prévisions ne sont pas rassurantes, au point de laisser craindre un retour de bâton. AS rappelle également que Audi, déjà secoué par le dieselgate, Hankook ou encore les sponsors « locaux » du Real Madrid sont impactés de plein fouet et pourraient réduire la voilure, ou même disparaître. « Si les sponsors restent dans cette situation d’échec, Madrid tremblera », prévient le quotidien sportif madrilène, qui est encore plus inquiet si la reprise du football en Espagne se faisait attendre encore quelques mois.