Vente ASSE : Un milliardaire russe débarque en ville !

Vente ASSE : Un milliardaire russe débarque en ville !

Quelques jours seulement après la fin de la procédure de vente du club en raison des offres insuffisantes, l’espoir reprend à Saint-Etienne sur le coup d’une folle rumeur.

L’Equipe révèle ce dimanche que Roman Dubov était présent dans le public de Geoffroy-Guichard pour le match des Verts face au PSG. Pas forcément connu dans le monde du sport français, Dubov est le président de la structure d’investissement TSI, pour Total Sports Investments. Arrivés ans le Chaudron à quasiment une dizaine ce dimanche, les investissements ont suivi la rencontre aux côtés de Roland Romeyer.  

Parmi les accompagnateurs du milliardaire russe, se retrouvait notamment l’ancien joueur du Real Madrid Miguel Salgado, qui n’était pas venu dans le Forez pour assister aux débuts de son compatriote Sergio Ramos. L’Espagnol est la tête d’affiche sportive de cette société qui investit dans plusieurs sports comme le hockey, le basket, le rallye, le golf et bien évidemment le football. Cette structure basée à Londres existe depuis 2010. Son rachat le plus connu dans le monde du ballon rond fut aussi le plus désastreux, avec l’acquisition de Portsmouth puis sa banqueroute affichée seulement quelques mois plus tard, avec une descente de plusieurs divisions. 

100 millions d'euros à injecter de l'ASSE

Pour le moment, Roman Dubov a passé le premier écueil en fournissant une lettre d’intention au cabinet KPMG avec une possibilité d’investir 100 millions d’euros. Une somme qui comprend à la fois le rachat du club et les futures dépenses sur le saisons à venir, soit bien mieux que les autres propositions à l’étude jusqu’à présent. A confirmer donc dans les semaines à venir, mais les choses pourraient s’enclencher très rapidement étant donnée la motivation de Roman Dubov de faire vite. Ce dimanche après-midi, il était encore dans les installations des Verts, à visiter les bureaux et à discuter avec des mandataires de l’agence KPMG, histoire de s’échanger des documents et vérifier les premières capacités financières de cet investisseur russe venu de loin.