ASSE : Les joueurs se fichent de la situation de Puel

ASSE : Les joueurs se fichent de la situation de Puel

Icon Sport

Toujours dans le viseur des ultras, l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne Claude Puel ne se laisse pas perturber avant la venue de Clermont dimanche. Serein, le technicien constate que son groupe n’est pas non plus affecté.

La rencontre face à Clermont dimanche (15h) se jouera à huis clos. Et pourtant, l’AS Saint-Etienne peut craindre des tensions autour du Stade Geoffroy-Guichard. En début de semaine, des groupes de supporters ont invité les mécontents à se rassembler pour manifester leur colère contre Claude Puel et la direction. Autant dire que les Verts, interceptés par des fans après le match à Metz (1-1) le week-end dernier, et visés par des banderoles hostiles, ne se préparent pas dans les meilleures conditions. Surtout pendant les discussions pour le rachat du club.

Les joueurs focalisés sur le terrain

Mais à en croire leur entraîneur, les Stéphanois ne sont absolument pas gênés. « Les joueurs font la part des choses, restent concentrés sur le métier, sur la préparation, sur l’enjeu, a rassuré l’entraîneur de la lanterne rouge de Ligue 1. Tout le monde est dans la projection d’avancer, de se sortir de cette mauvaise passe pour le bien du club tout simplement. Je ne les trouve pas impactés par l’environnement difficile. Tout le groupe a pris la dimension de ce que l’on doit réaliser. »

« Je vois beaucoup de concentration des jeunes, moins jeunes. On est tous focalisés sur un même objectif, la mentalité est très bonne, a souligné Claude Puel. Ce n'est que comme ça qu’on sortira de cette situation. C’est essentiel d’être concentré et de ne pas jouer petit bras entre guillemets, et de se lâcher. Ce n’est pas évident mais ça fait partie de ce que l'on doit faire. » Le vestiaire de l’AS Saint-Etienne prend visiblement exemple sur son coach, serein et soutenu en coulisse.

Puel a aussi des alliés

« J'ai beaucoup de soutien de mes pairs et de beaucoup de Stéphanois. Depuis mon arrivée, l'entreprise est difficile, certains l'ont compris et d'autres sont frustrés et inquiets. Je les comprends. Ce qui est le plus important, c'est que que mes joueurs soient prêts au combat, prêts à relever l'immense défi qui nous attend car c'est une noble cause », s’est défendu Claude Puel, impatient de décrocher sa première victoire de la saison, et d’enfin quitter la dernière place au classement.