PSG : Vincent Duluc et Paris, ça tape de plus en plus fort !

PSG : Vincent Duluc et Paris, ça tape de plus en plus fort !

Quelques jours après la polémique qu'il a initiée en s'en prenant à Omar da Fonseca, Vincent Duluc est visiblement remonté contre le Paris Saint-Germain. Et même si L'Equipe accorde encore une place énorme à Lionel Messi, son journaliste vedette ne partage pas cette joie.

La présentation par le Paris Saint-Germain de ses 5 renforts du mercato 2021, lequel n’est pas fini, a mis en transe le Parc des Princes. C’est évidemment la signature de Lionel Messi qui est le point d’orgue de ce festival, et personne ne peut nier que la venue de la Pulga en Ligue 1 est probablement la meilleure chose qui pouvait arriver à notre Championnat, lequel traverse une crise brutale liée à l’effet conjugué du covid et de Mediapro. Mais face à la déferlante PSG, tout le monde n’applaudit pas, car forcément avec les signatures de Messi, Sergio Ramos, Donnarumma, Wijnaldum et Hakimi, Paris risque de ne plus vraiment avoir la tête à la Ligue 1, considérant le Championnat de France comme un entraînement grandeur nature pour la Ligue des champions. Ce dimanche, au lendemain du show Paris SG, et même si L’Equipe fait deux pages rien que sur la présentation faite samedi soir, Vincent Duluc est nettement moins enthousiaste.

L’expérimenté journaliste du quotidien sportif estime que le PSG est allé trop loin lors de ce marché des transferts et ne respecte plus vraiment la Ligue 1. « Quelques semaines après que Paris a perdu le titre face à Lille, il faut constater que le PSG vit seul dans sa cour, qu’il n’a jamais été aussi riche et que la Ligue 1 a rarement été aussi pauvre. C’est une richesse d’État, une richesse hors contexte, qui relativise la valeur de la stratégie sportive, mais cet argent-là n’a pas une autre odeur que celle de l’argent qui a construit Chelsea ou Manchester City. C’est une richesse qui contraste dans un football français post-pandémie et post-Mediapro, double calamité qui a appauvri les autres, une richesse dans un contexte européen post-fair-play financier qui a libéré le PSG de ses contraintes et lui permet d’afficher l’une des plus grosses masses salariales du sport professionnel mondial. Évaluée à près de 500 millions d’euros, elle serait supérieure, du coup, à l’ensemble de la masse salariale de ses quatre adversaires principaux, l’OL, l’OM, Monaco et Lille », fait remarquer, dans son édito pour L'Equipe, Vincent Duluc, qui cette semaine avait également fustigé l’attitude d’Omar da Fonseca lors de la conférence de presse de présentation de Lionel Messi.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jorge Messi (@jorge.sole)

Du côté des supporters du Paris Saint-Germain, on ne se formalise pas de ces critiques sur l'effectif construit par Nasser Al-Khelaifi et Leonardo, rappelant au passage que tout le monde s'extasiait devant le Barça version remontada alors que l'on sait désormais que financièrement le club catalan faisait n'importe quoi avec une masse salariale totalement hors de contrôle. Et que personne non plus se plaignait de voir la Juventus enchaîner les titres en Italie ou le Bayern Munich en Allemagne. Et s'agissant de L'Equipe, la présence ce lundi d'un poster grandeur nature de Lionel Messi conforte les fans parisiens que finalement tout le monde est content.