PSG : Paris en mode radin avec Messi

PSG : Paris en mode radin avec Messi

Icon Sport

Recruté cette semaine par le Paris Saint-Germain, Lionel Messi n’a pas vraiment touché le pactole lors de sa signature dans le club de la capitale.

D’une manière générale, les joueurs aiment bien être en fin de contrat. Histoire d’être libre de choisir son nouveau club. Mais aussi et surtout pour toucher une énorme prime à la signature. Car si le club qui recrute un joueur libre n’a aucune indemnité de transfert à dépenser, il se doit de payer une prime à la signature si le joueur et les agents la réclament. C’est grâce à ce fameux bonus que certains représentants ont fait fortune, comme Mino Raiola avec Pogba ou Ibrahimovic. Et durant ce mercato, le PSG est passé à la caisse. Car le recrutement d’Achraf Hakimi pour 60 millions d’euros mis à part, Paris a versé de belles primes à la signature pour faire venir Sergio Ramos, Georginio Wijnaldum ou Gianluigi Donnarumma, trois éléments en fin de contrat. Par contre, pour Messi, Paris n’a pas eu à débourser le moindre centime.

Pas de prime à la signature pour Messi

Alors qu’une prime à la signature de 25 ME était évoquée par certains médias en début de semaine, Le Parisien annonce que la légende du Barça n’a pas reçu cette fameuse prime lors de son arrivée. Une information confirmée par l’entourage du sextuple Ballon d’Or. Mais que les supporters parisiens se rassurent, La Pulga ne va pas se retrouver sur la paille dans la capitale. Déjà parce que son contrat de deux ans, assorti d’une saison en option, est très lucratif. Puisque Messi va toucher 41 millions d'euros annuels, soit le plus gros salaire au PSG devant Neymar et Mbappé. De plus, le journal francilien pense que Messi a inclus d’autres données financières pour faire gonfler ses revenus : « Si Messi n'a pas de prime à la signature, nul doute que son contrat est assorti de différents bonus très lucratifs et qu'il a très peu cédé sur ses droits à l'image ». Dans tous les cas, le PSG estime avoir fait une très belle affaire en recrutant Messi de manière gratuite. Impossible de dire le contraire, quand on sait qu’un club avait offert 600 ME à l'Argentin pour un contrat de quatre ans en janvier dernier...