PSG : Messi et Neymar gratuits, le Barça se place

PSG : Messi et Neymar gratuits, le Barça se place

Interrogé sur les éventuels retours de Lionel Messi et de Neymar, Joan Laporta ne leur a pas totalement fermé la porte. Mais pour le président du FC Barcelone, les deux anciens Blaugrana ne pourraient revenir que si le Paris Saint-Germain acceptait de les libérer.

Les rumeurs autour de Neymar n’ont pas échappé à la presse espagnole. Cette semaine, le journal L’Equipe indiquait que le Paris Saint-Germain n’était pas contre le départ de Neymar. Le meneur de jeu ne répond pas aux attentes sur le terrain, et continue d’agacer en interne. C’est pourquoi Joan Laporta a été lancé sur un éventuel retour du Brésilien. Mais comme pour Lionel Messi, le président du FC Barcelone n’envisage de le récupérer qu’en cas de rupture de son bail.

« Qui n'apprécie pas Neymar ? C'est un joueur exceptionnel, a d’abord répondu le dirigeant catalan à L’Esportiu. Mais il est sous contrat au PSG, il lui reste quatre ou cinq ans de contrat. Ces joueurs qui ont signé dans des clubs comme le PSG, ils ont presque signé leur esclavage. Tout ça pour de l'argent. On sait pourquoi Messi est parti. On aurait tous aimé qu'il termine sa carrière ici. Mais pour les raisons qui existent, ça n'a pas été possible. » Et le champion de France fait selon lui partie de ces raisons.

« Ce n'était pas possible à cause du fair-play financier de la Liga et à cause de l'offre du PSG, a dénoncé Joan Laporta. Ces joueurs, quand ils entrent dans ce genre de dynamique, ils se retrouvent incapables de partir parce que les opérations valent plusieurs millions d'euros. Je ne sais pas comment ils font en France, peut-être qu'ils ont d'autres systèmes que nous n'avons pas ici. Mais annuler un contrat signé avant son terme coûte beaucoup d'argent. Il est certain que le PSG possède un Etat derrière lui, ils ont beaucoup d'argent, ils peuvent payer un joueur par avance pour rompre son contrat. »

Laporta se place, au cas où

« Pour revenir un jour au Barça, Messi et Neymar devraient venir libres. Nous ne sommes pas en mesure de réaliser un transfert à la hauteur de ce que peuvent coûter ces joueurs. Mais même si nous l'étions, nous ne le ferions pas. Ce serait irrationnel. Ensuite ce serait une question pour l'entraîneur, afin de savoir s'il pense qu'ils peuvent intégrer le nouveau projet du Barça. Mais en tant que joueurs, les deux me plaisent beaucoup », a conclu le président du FC Barcelone, comme pour ouvrir la porte au cas où une improbable opportunité se présentait.