PSG : Ménès craint une furia brésilienne dans le vestiaire parisien

PSG : Ménès craint une furia brésilienne dans le vestiaire parisien

Photo Icon Sport

Unai Emery a fait de nombreux choix très forts pour ce match face au Real Madrid. D’emblée, Thiago Motta n’a pas été retenu dans le groupe, tandis que Thiago Silva n’a pas été aligné d’entrée de jeu, lui le titulaire indiscutable depuis des années en défense centrale. En plus de cela, un Angel Di Maria en grande forme n’a même pas joué quelques minutes au Bernabeu. Si les choix de départ de l’entraineur espagnol ont pour la plupart été validés, son coaching en cours de rencontre a surpris, et pourrait être très mal vécu en interne. C’est le sentiment de Pierre Ménès, pour qui cela pourrait bien chauffé avec le très fort clan brésilien du club de la capitale, qui pourrait bien peser sur l’ambiance.

« Et si les choix de départ d’Emery me semblent réussis, je suis beaucoup moins fan de ses changements en cours de match. Meunier a connu une entrée très compliquée, et puis pourquoi Draxler alors que Di Maria marche sur l’eau depuis un mois ? Et quid de Thiago Silva ? Comment la communauté brésilienne du vestiaire va-t-elle réagir à ça, comme à la non-convocation de Motta ? C’est dommage car au final, c’est un bon match de Paris perdu trop largement. Avec une nouvelle fois, un arbitrage assez spécial. On était loin de la sodomie arbitrale de l’an passé au Camp Nou, mais il faut quand même dire que Neymar prend un carton sur sa première faute alors qu’il s’est fait découper tout le match, que Rabiot prend un carton pour une faute imaginaire sur Modric et qu’il y a faute de Ronaldo sur Kimpembé sur le deuxième but madrilène. Je ne dis pas que cela a influé sur le résultat, mais cela crée un sentiment d’insécurité forcément préjudiciable au fil des minutes », a expliqué le consultant de Canal+, qui rejoint de nombreux supporters et membres du PSG pour qui les coups de sifflets décisifs ont tous été donnés en faveur du Real Madrid.