PSG : Marcus Rashford et Paris, c'est déjà fini

PSG : Marcus Rashford et Paris, c'est déjà fini

Désireux de recruter Marcus Rashford lors du prochain mercato estival, Nasser Al-Khelaïfi va devoir revoir ses plans pour le Paris Saint-Germain, vu que l’attaquant anglais compte rester à Manchester United.

Même si le club de la capitale française dispose déjà de nombreuses stars en attaque, comme Lionel Messi, Kylian Mbappé ou Neymar, la direction parisienne n’écarte jamais la possibilité de recruter de nouveaux talents offensifs. Ces dernières semaines, le nom de Marcus Rashford a circulé avec insistance autour du Parc des Princes. Il faut dire que Nasser Al-Khelaïfi avait lui-même validé cette piste dans la presse. « C'est un joueur qui est vraiment incroyable. Avoir Rashford gratuitement, tous les clubs lui courraient après, c'est sûr. Nous ne le cachons pas, nous avons parlé avant. Mais le moment n'était pas propice pour les deux parties. Peut-être cet été, pourquoi pas ? », avait lancé le président du PSG sur Sky Sports avant la Coupe du Monde au Qatar.

Rashford ne se voit pas ailleurs qu’à Manchester

Sauf que depuis cette déclaration, la donne a clairement changé. Déjà parce que l’international anglais a récemment prolongé avec MU jusqu’en juin 2024. Ce qui complique les choses pour Paris, qui aurait bien voulu le recruter de manière libre et gratuite l’été prochain. Mais cela ne sera pas le cas, et si le PSG veut Rashford, il faudra donc sortir un chèque de plusieurs dizaines de millions d’euros. Outre le volet financier, Paris devra aussi renverser la tendance au niveau sportif. Puisque selon les informations de Fabrizio Romano, le joueur de 25 ans se voit bien poursuivre son aventure chez les Red Devils. Désormais au coeur du projet d’Erik Ten Hag, Rashford aimerait bien ramener son club formateur en haut de l’affiche. Pour cela, l’entraîneur néerlandais va réclamer une prolongation de contrat longue durée pour son attaquant. Une proposition que Rashford pourrait accepter, en fermant ainsi la porte au PSG. Au grand dam d’Al-Khelaïfi, qui rêvait de mettre l’Anglais à côté de Messi, Neymar et Mbappé.