PSG : Leonardo, Neymar... Didier Roustan tire à vue !

PSG : Leonardo, Neymar... Didier Roustan tire à vue !

Icon Sport

Eliminé de la Ligue des Champions par Manchester City mardi soir, le PSG a également compromis ses chances en Ligue 1 en concédant le nul à Rennes.

Rien ne va plus pour le Paris Saint-Germain. Et pour cause, le spectre de la saison blanche commence très sérieusement à planer au-dessus de Leonardo et de Nasser Al-Khelaïfi après le match nul concédé sur la pelouse de Rennes, dimanche soir en clôture de la 36e journée de Ligue 1. Face aux Bretons, certaines individualités du PSG ont sombré, à l’instar de Layvin Kurzawa ou encore de Neymar. Sur l’antenne de La Chaîne L’Equipe, Didier Roustan a procédé à une large revue d’effectif des joueurs du Paris SG. Et le constat du consultant est très clair, l’effectif parisien n’est pas au niveau auquel il devrait être et Leonardo, qui a récemment prolongé Kurzawa, Draxler ou encore Neymar et Di Maria, en est le principal responsable.

« D’un point de vue individuel, tu as perdu Cavani, qui était un guerrier, un battant, qui emmenait tout le monde avec lui. Si tu regardes l’équipe du PSG à Rennes, tu as deux latéraux qui ne sont pas des joueurs au-dessus, ce sont des latéraux qui pourraient jouer chez le 10e de Ligue 1, ce n’est pas un plus. Au milieu, Danilo et Herrera, ce sont des joueurs d’appoint mais ce ne sont pas des joueurs qui vont faire des différences. Draxler, c’est un bon footballeur mais c’est un joueur qui avait complètement lâché mentalement. Di Maria, quand ça prend l’eau, il ne fait jamais la différence et Neymar, il fait ce qu’il veut, on ne sait pas comment faire avec lui. Il est partout et nulle part, à un moment, il est allé chercher le ballon à 30 mètres de ses buts, il a porté le ballon et il a dû le toucher 12 ou 13 fois, pour ensuite mal la donner en profondeur à Kean. Quand tu mets tout ça bout à bout et qu’on m’explique que Draxler, Kurzawa et Di Maria sont prolongés… Je ne comprends rien ! » a lâché Didier Roustan, loin d’être vindicatif mais qui tire, au calme, un bilan incontestable des problèmes d’effectif du PSG alors que la prolongation de Mbappé tarde à se concrétiser.