PSG : Leonardo menace Pochettino, ça sent la fin !

PSG : Leonardo menace Pochettino, ça sent la fin !

Icon Sport

Le Paris Saint-Germain a décroché samedi soir son dixième titre de champion de France de Ligue 1. Mais dans les coulisses ça s'agite déjà, Leonardo, menacé, mettant clairement en cause Mauricio Pochettino. 

En l’absence de Nasser Al-Khelaifi, qui n’était pas au Parc des Princes pour le match du sacre contre Lens, c’est Leonardo qui est venu parler de ce nouveau titre à mettre à l’actif du PSG version Qatar Sport Investments. Mais évidemment, comme à chaque fois qu’il s’exprime, le directeur sportif du club de la capitale a lâché quelques indices sur la suite des événements. Même si le dossier Kylian Mbappé focalise toutes les attentions, celui de Mauricio Pochettino suscite bien des interrogations. On l’a encore vu samedi soir, l’entraîneur argentin semble être seul sur sa planète, sa promesse de faire jouer des jeunes ayant encore une fois été oubliée aux vestiaires, tandis que le style de jeu pratiqué par Lionel Messi et ses coéquipiers n’a aucun intérêt.

Si le septuple Ballon d’Or a marqué un but qui a sauvé la soirée, et assuré le 10e titre de Champion de France de Ligue 1 du PSG, ce Paris Saint-Germain sauce Pochettino est terriblement ennuyeux, et Leonardo le sait. Face aux médias, le Brésilien n’a pas poussé vers la sortie un technicien qui a encore un an de contrat. Mais quand on connaît les manières de communiquer de Leonardo, lui aussi menacé, cela sent mauvais pour Pochettino.

Leonardo veut s'expliquer avec Pochettino

Refusant d’assumer un possible mercato raté l’été dernier, Leonardo estime qu’une réunion doit rapidement se tenir afin de faire le point sur tout cela. « Pochettino va-t-il rester ? Il a un an de contrat avec nous. On doit voir un peu par rapport à tout, ce n'est pas seulement la question de Pochettino. C'est vrai que ç'a été une saison lourde, surtout les derniers mois. Je pense qu'on doit parler avec tout le monde, pas seulement avec l'entraîneur, mais aussi avec les joueurs. Pour clarifier des situations et pour décider de la stratégie de la nouvelle saison. Ce que je pense du fond de jeu avec un tel effectif XXL ? On ne peut pas oublier le parcours cette saison. J'ai commis des erreurs, c'est sûr, je pense même savoir lesquelles (…) Je pense qu'on a bien fait de prendre Messi, Ramos, Wijnaldum et trois jeunes, Hakimi, Mendes et Donnarumma. C’est un mercato fabuleux. Après, ce sont des situations qui ne sont pas normales. Organiser et transformer tout ça en résultat, c'est normal que ce soit difficile. Il est normal que les attentes soient importantes, même la nôtre », avoue le directeur sportif du Paris Saint-Germain, qui ne sera pas plus tendre avec Mauricio Pochettino qu’il ne l’avait été pendant les fêtes de fin d’année 2020 avec Thomas Tuchel. Ça va encore twister au Paris Saint-Germain durant les prochains mois c’est une évidence.