PSG : Le vestiaire prêt à exploser ?

PSG : Le vestiaire prêt à exploser ?

L'ambiance devient tendue au PSG, notamment sur le sujet des fameux efforts défensifs du trio d'attaque. Un règlement de comptes doit avoir lieu. 

Leader du championnat de France, qualifié pour la phase finale de la Ligue des Champions, le PSG pourrait bien se dire qu’il a réussi sa première partie de saison. Ce n’est pas du tout le cas. Dans plusieurs matchs de Ligue 1, il a réussi à éviter le pire dans les derniers instants, après des prestations souvent décevantes dans le jeu. En Coupe d’Europe, avec aucune victoire à l’extérieur, les Parisiens n’ont pas réussi à montrer un niveau qui pourrait les emmener jusqu’au bout de l’aventure. Le PSG a encore le temps de monter en puissance, mais il va falloir une prise de conscience collective. Notamment en terme d’efforts collectifs. Pour le moment, il y a les porteurs d’eau qui courent pour le trio composé de Neymar, Messi et Mbappé, et cela ne peut pas marcher au plus haut niveau. Pendant le match face à Manchester City, Leandro Paredes a fini par invectiver Neymar en plein match, lui reprochant de ne pas revenir défendre après avoir perdu un ballon. Le Brésilien a envoyé valser son coéquipier, sans que cela ne l’incite à se laisser tenter par un repli défensif plus poussé. Un gros regret pour Emmanuel Petit, persuadé qu’il faudrait tout remettre à plat dans le vestiaire pour faire changer les choses. Quitte à y mettre les poings. 

« Il faut que ça pète »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NJ 🇧🇷 (@neymarjr)

« Quand on voit les récents champions d’Europe, Chelsea ou Liverpool, il y a de l’abnégation, un esprit d’équipe. Là, je ne parle même pas de fonds de jeu. Mais de mentalité, de cette capacité à redoubler d’efforts et se sacrifier pour le collègue. S’il n’y a pas cette base, que chacun se fiche de ce qui va arriver, tu ne peux pas progresser dans le contenu. Paredes - Neymar ?  Moi, si j’avais été sur le terrain, je crois qu’il y aurait eu des problèmes dans le vestiaire après le match. Dans ma génération, ça se serait terminé en bourre-pif. Quitte à se brouiller, que ça jette un froid dans l’équipe, il serait peut-être temps que certains joueurs secouent un peu les mecs de devant et leur dise que ça suffit. Il faut que ça pète. Ce qu’on voit c’est un manque de respect pour les coéquipiers, pour les supporters. À chaque match, on sort frustré. Ce mercredi, j’en ai même vu qui ne faisaient plus les efforts tellement ils étaient dégoûtés », a souligné le consultant de RMC dans les colonnes du Parisien. Un constat qui permet de rappeler que le PSG a beau avoir plusieurs des meilleurs joueurs du monde, ce n’est pas encore une équipe suffisamment soudée pour gommer ses difficultés au plus haut niveau.