PSG : Fichage ethnique, le gouvernement évoque des sanctions fortes

PSG : Fichage ethnique, le gouvernement évoque des sanctions fortes

Photo Icon Sport

Les révélations de Football Leaks continuent de viser le Paris Saint-Germain, qui commence à avoir du mal à sortir la tête de l’eau.

Le club de la capitale a reconnu ce jeudi avoir pris connaissance il y a peu d’un fichage ethnique sur les jeunes joueurs qu’il surveillait pour son centre de formation ces dernières années. Une révélations journalistique qui fait du bruit et est remonté jusqu’au gouvernement. Nouvelle ministre des Sports, Roxana Maracineanu a dénoncé ces agissements qui ont pris fin il y a quelques mois de cela, et a même évoqué des possibles suites au niveau des sanctions.

« En tant que ministre des Sports, je veux exprimer ma consternation suite aux révélations parues aujourd'hui dans les médias. Si ces faits de discrimination sont avérés, ils sont passibles de sanctions disciplinaires voire pénales. On ne peut pas tolérer que des personnes soient identifiées, recrutées selon leur couleur de peau ou leur origine. C'est pourquoi il est indispensable de faire la lumière sur cette affaire. J'ai donc demandé au président de la Fédération française (FFF) (Noël Le Graët) ainsi qu'à la présidente de la Ligue professionnelle (LFP) (Nathalie Boy de la Tour) d'examiner ce dossier dans les plus brefs délais et plus largement, de faire des recommandations pour changer les mentalités et combattre ce type de comportements sur et hors des terrains de sport. L'Etat se réserve la possibilité de donner toutes suites utiles à cette affaire », a prévenu l’ancienne nageuse, qui sait à quel point cette affaire embarrasse tout le football français, qui avait déjà eu du mal à se remettre de la polémique des quotas il y a quelques années de cela.