PSG : Daniel Riolo défend Unai Emery et balance ses vérités

PSG : Daniel Riolo défend Unai Emery et balance ses vérités

Photo Icon Sport

Alors que le PSG réalise un début de saison presque parfait, Daniel Riolo pense qu'Unai Emery est l'entraineur qu'il faut pour le PSG.

En un an, la situation d'Unai Emery à la tête du club de la capitale a bien changé. Très critiqué après un départ plus que poussif en 2016, l'entraîneur espagnol fait aujourd'hui le bonheur du Paris Saint-Germain. S'il peut remercier son attaque de feu, menée par Mbappé, Cavani et Neymar, l'ancien du FC Séville impose peu à peu sa patte. Et ceci est un signe qui ne trompe pas. Et selon Daniel Riolo, le club francilien a vu juste en donnant sa confiance à Emery.

« Avec Blanc, j’ai toujours été dubitatif. Avec ce qu’il s’était passé en équipe de France… Emery, il fait une année après un cycle de trois où les joueurs sont entrés dans un confort. Et ils ne veulent pas vraiment en sortir. Il est normal d’attendre un peu lors de la première saison. Il tombe sur une année où Monaco est étourdissant. Lui taper dessus n’est pas super légitime. En Ligue des Champions, il est passé de héros à zéro… Mais depuis 2012, on avait jamais vu un match comme ça en Champions League. Le 4-0 est étourdissant. Autant que la défaite après… Mais on n'avait vu une grosse équipe se faire écraser. Après, il y a cette débâcle. Le PSG, c’est un club de capricieux. On fait tout payer à Laurent Blanc. Les joueurs, on ne leur dit jamais rien. Là, ils l’ont pris dans la gueule. C’est tellement gros que ça ne peut pas être que de la faute d’Emery. Pour le coup, les joueurs ont pris dans la gueule… Thiago Silva comme jamais… C’est à partir de là qu’on a commencé à critiquer Verratti. Est-ce que ça va changer grâce à cette défaite ? Peut-être. Il y a eu l’arrivée d’un directeur sportif, on a pris des joueurs plus costauds. Là, si en C1, il n’y a pas d’affirmation face à de grandes équipes, alors on dira qu’Emery n’est peut-être pas l’homme de la situation. Moi, je crois encore qu’il l’est. Et puis sur le marché il n’y a pas grand monde. On fait quoi ? On rappelle Ancelotti. Je pense qu’il faut renforcer celui-là. Parfois, je le trouve juste un peu nerveux. Il devrait montrer parfois plus de tranquillité », a lancé, sur Canal Supporters, le journaliste persuadé qu'à l'heure actuelle, il n'y a pas mieux qu'Unai Eremy pour le PSG.