PSG : Accusé d'homophobie, Patrice Evra s'excuse et accuse !

PSG : Accusé d'homophobie, Patrice Evra s'excuse et accuse !

Photo Icon Sport

Lancé dans un combat contre Jérôme Rothen, Patrice Evra semble avoir du mal à sortir de son délire pathétique. Mais s'il fait le malin dans ses vidéos, l'homme de Knysna a pris conscience mardi qu'il était probablement allé trop loin dans son message de la veille, lequel lui avait même valu un communiqué officiel du PSG et des commentaires très acides. Patrice Evra s'est donc remis en scène en expliquant bien évidemment qu'il n'était pas homophobe même s'il traitait les autres de « pédés », et que les médias étaient coupables de tout cela.

Car c'est bien connu, l'enfer c'est les autres. Et Patrice Evra de se relancer dans un grand numéro de moins en moins convaincant. « Je suis ici pour clarifier un énorme malentendu mais nous devons le fermer très vite. J'ai fait une vidéo, en plaisantant, en ami, et les médias français, ils le prennent, parce que j'utilise le mot pédé, et ils le traduisent, comme si j'étais contre les homosexuels. Je ne suis pas homophobe parce que vous savez qui je suis, je suis M. I love this game. J'aime tout le monde. Si j'ai offensé ou blessé quelqu'un, je m'excuse, mais ce n'est pas mon intention, ils essaient simplement de me rabaisser. Je défends l'égalité, vous devez être libre, quoi que vous fassiez dans la vie, je ne jugerais jamais personne, ma mère m'a élevé et m'a éduqué de cette façon, et vous savez quoi ? Seul Dieu peut me juger. Nous devrions être ensemble, unis, pour rendre le monde meilleur. Alors s'il vous plaît, arrêtez cette négativité, parce que vous ne m'arrêterez jamais, d'accord ? C'est un message massif pour les médias français car ils déforment toujours mes propos. Vous savez les gars, je ne joue plus avec l'équipe nationale, alors qu'est-ce qui ne va pas avec vous ? Votre vie est-elle si ennuyeuse ? Pourquoi essayez-vous toujours de faire le buzz, de mettre ma vidéo partout ? Je ne veux pas que vous mettiez même ma vidéo d'énergie positive, parce que vous êtes un peuple tellement négatif », explique l'ancien international tricolore, qui n'a toujours pas trouvé la taupe, mais creuse son trou.