PSG : 8 ME par an, Ander Herrera kiffe Paris

PSG : 8 ME par an, Ander Herrera kiffe Paris

Photo Icon Sport

Les joueurs impossibles à bouger de son effectif, le Paris Saint-Germain commence à un peu trop bien connaitre.

Sans aller jusque dans les cas de Hatem Ben Arfa ou Adrien Rabiot qui sont allés coûte que coûte au bout de leur contrat, les salaires sont tels au PSG qu’un joueur qui n’a pas franchement envie de perdre au change est quasiment inamovible. Nasser Al-Khelaïfi en fait actuellement l’expérience avec Julian Draxler, qui n’a plus vraiment la cote à Paris, mais refuse régulièrement les offres qui ne lui conviennent pas. Mieux vaut pour lui attendre un an avec un peu de temps de jeu, et signer un contrat de luxe dans un club qui sera attiré par un joueur de sa trempe à zéro euro. Constat encore plus compliqué pour Ander Herrera, très bien payé après être arrivé libre de Manchester United, et qui a traversé cette première saison tel un fantôme, entre banc de touche et infirmerie. Résultat, l’Espagnol serait bien envoyé de retour à Bilbao par exemple, avec une faible exigence du PSG à la revente. Mais bien installé à Paris, Ander Herrera a déjà prévenu, il ne bougera pas avec son contrat jusqu’en juin 2024.

« Je veux profiter de l'une des meilleures équipes du monde. J'ai encore quatre ans de contrat ici, je joue avec quelques-uns des meilleurs joueurs du monde, qui visent le Ballon d'Or tous les ans. Je suis heureux ici. J'aime mon quotidien. Je veux en profiter au maximum. Je me sens bien ici, je veux être ici. Je suis très bien ici, j'adore la ville, c'est la plus belle ville du Monde après Saragosse, le trafic est un peu fou, mais je ne peux pas me plaindre, on est heureux, ma famille est bien, je vis près de l'Arc de Triomphe », a livré sur la radio espagnole Onda Cero le milieu de terrain, qui risque bien de faire partie des meubles rapidement. Reste à savoir si ce ne sera pas trop encombrant, Herrera grimpant tout de même à 8 ME par an, soit bien plus que quelques joueurs au rôle plus important comme Gueye ou Sarabia.