PSG : 60.000 places, Paris dit oui au Qatar !

PSG : 60.000 places, Paris dit oui au Qatar !

Icon Sport

Alors que le Paris Saint-Germain monte en puissance d’année en année sur le plan international, le club de la capitale commence à être freiné par son Parc des Princes…

Partout en Europe, les grands clubs développent leur business autour de leur stade. C’est notamment le cas au Barça avec le Camp Nou, au Real Madrid avec le Santiago-Bernabéu ou au Bayern Munich avec l’Allianz Arena. En France, le Groupama Stadium et le Stade Vélodrome font aussi le bonheur de l’OL et de l’OM. Par contre, à Paris, le Parc des Princes commence vraiment à être trop petit pour les ambitions du PSG… Avec 47 000 places, le Parc n’est que le 59e plus grand stade d’Europe. Avec l’arrivée de Messi, le club francilien pourrait remplir plusieurs fois le Parc lors de chaque match. Ce qui va devenir un problème sur le long terme. C’est donc pour cette raison que Nasser Al-Khelaïfi a mis la pression sur la ville de Paris lors de la présentation de Messi, en réclamant un stade 80 000 places. Un rêve inaccessible, mais la Mairie envisage maintenant d’augmenter la capacité du Parc des Princes, d’après Emmanuel Grégoire.

« Des scénarios d'extension autour de 55.000 à 60.000 places maximum »

« L'attractivité et la notoriété du PSG méritent une enceinte offrant plus de places pour les spectateurs. Nasser Al-Khelaïfi en a parlé à Anne Hidalgo il y a un certain temps et nous avons un travail technique compliqué à réaliser parce que le Parc des Princes est un lieu auquel on tient mais qui est aussi très contraignant sur le plan architectural et urbain. Nous travaillons sur des scénarios d'extension autour de 55.000 à 60.000 places maximum, contre environ 48.500 actuellement. Il sera sans doute impossible d'aller au-delà. C'est forcément un accélérateur de renommée, donc de demandes. Beaucoup de gens vont vouloir aller au stade. L'arrivée de Lionel Messi est une excellente nouvelle. Pas uniquement pour Paris et pour le football français mais pour le sport en général. Avec l'arrivée des Jeux olympiques, c'est un signal très positif de l'attractivité de Paris et de notre pays pour les grands événements sportifs », a avoué, sur Europe 1, le premier adjoint à la Maire de Paris, qui sait que le PSG ne peut pas tourner à plein régime dans un stade des années 1970...