Mercato : Joao Felix au PSG, tout est bidon !

Mercato : Joao Felix au PSG, tout est bidon !

La rumeur Joao Felix est régulièrement évoquée au PSG afin de renforcer l’attaque déjà galactique du club de la capitale.

Il faut dire que l’international portugais n’est plus vraiment en odeur de sainteté à l’Atlético de Madrid. En effet, Diego Simeone lui préfère nettement Antoine Griezmann et Alvaro Morata, ce qui pousse Joao Felix vers la sortie. Parmi les clubs régulièrement cités comme un candidat à la signature du prodige portugais, le PSG est en haut de la liste. En effet, chaque semaine, les médias espagnols alimentent la rumeur d’un transfert de Joao Felix vers le Paris Saint-Germain. Cela étant, l’ancien crack du Benfica Lisbonne n’est absolument pas une cible prioritaire de Luis Campos selon Fabrizio Romano. A en croire le journaliste, toujours très bien informé sur le mercato, Joao Felix n’est pas une idée sérieuse pour le PSG à ce stade du mercato hivernal. Par conséquent, aucune démarche n’a été entreprise par le club parisien pour signer l’attaquant de 23 ans.

La piste Joao Felix au PSG n'est pas sérieuse

Joao Felix, dont le nom circule également dans les gros clubs anglais, ne semble donc pas parti pour rejoindre le Paris Saint-Germain, tout du moins pas dès ce mercato d’hiver. L’été prochain, les cartes pourraient être redistribuées en cas de départ de Neymar, de Messi ou de Mbappé… ce qui n’est pas vraiment la tendance à court terme. Fabrizio Romano nous apprend en revanche que Milan Skriniar est lui une cible très sérieuse du Paris Saint-Germain. Au contraire des rumeurs au sujet de Joao Felix, celles concernant le défenseur slovaque de l’Inter Milan sont bien réelles. L’objectif du PSG, comme indiqué de manière régulière dans la presse italienne, est de parvenir à faire signer le patron de la défense de l’Inter dès le mois de janvier, à six mois de la fin de son contrat. L’affaire ne sera pas simple pour le Paris Saint-Germain mais Luis Campos et Nasser Al-Khelaïfi ont la ferme intention de tenter le coup… quitte à y mettre le prix.