OL : Une nouvelle méthode de classement, Aulas va adorer

OL : Une nouvelle méthode de classement, Aulas va adorer

Photo Icon Sport

Longtemps engagé dans une bataille pour défendre ses intérêts, et ainsi décrocher un billet européen via la Ligue 1, l’Olympique Lyonnais aurait aimé s’appuyer sur cette nouvelle méthode de classement.

L’Olympique Lyonnais doit s’avouer vaincu. Ce mardi, le Conseil d’État a débouté le club rhodanien qui militait pour la reprise de la saison de Ligue 1. C’est donc le classement au quotient établi par la Ligue de Football Professionnel qui est pris en compte. Et qui place les Gones en septième position. Un résultat juste ? Pas totalement, répond Frédéric Chavanel, l’ingénieur statisticien chez Soladis qui a dressé une autre hiérarchie en simulant les résultats des 10 dernières journées.

« J’ai pris toutes les données qui étaient disponibles sur la saison 2019-2020, a-t-il expliqué à Olympique-et-lyonnais.com. J’ai ensuite regardé toutes les rencontres qui restaient à disputer plus le Strasbourg-PSG de la 28e journée qui n’avait pas été joué. J’ai donc simulé sur un logiciel de programmation tous les matchs jusqu’à la 38e journée. Pour ce faire, j’ai pris tous les résultats à domicile de l’équipe qui devait recevoir et tous les scores à l’extérieur du club qui se déplaçait. Le résultat ne tient pas compte de l’historique des équipes lors des exercices précédents. »

L’indice UEFA comme critère

Résultat, l’OL terminerait sixième de L1. « Sur les trois premiers, il n’y a pas de modification. Pour les deux derniers non plus, a constaté l’ingénieur statisticien. Là où on a plus de mal à prédire, c’est au milieu de tableau. Les cinquième et sixième places varient selon la modélisation. Pour obtenir un pourcentage de fiabilité, j’ai refait l’opération dans les mêmes conditions sur les saisons 2016-2017 et 2017-2018. Pour les places 4, 5 et 6, l’écart était très faible entre les équipes et selon les simulations, on ne retrouve pas toujours le même classement. » C’est pourquoi le spécialiste a proposé une idée.

« On a calculé un classement moyen et c’est celui-ci qui peut peut-être porter à discussion pour dire : "Gardons les trois premiers pour les qualifier en Ligue des Champions, Lille en Europa Ligue mais si l’OL et Saint-Etienne ne gagnent pas les coupes nationales, on pourrait se dire pourquoi mettre Nice et Reims qui n’ont pas joué toutes les équipes ? Pourquoi ne pas prendre un autre critère comme l’indice UEFA de la France ?" Ceci récompenserait les clubs français les plus performants en coupe d’Europe », a imaginé Frédéric Chavanel, dont la proposition sera sûrement validée par le président lyonnais Jean-Michel Aulas.