OL : Reine-Adelaïde dévoile l’unique avantage du confinement

OL : Reine-Adelaïde dévoile l’unique avantage du confinement

Photo Icon Sport

Principale satisfaction parmi les recrues du mercato estival, Jeff Reine-Adelaïde a malheureusement été coupé dans son élan le 15 septembre dernier avec une rupture des ligaments croisés.

Une blessure contractée le même jour que celle de Memphis Depay, ce qui avait résonné comme un double coup de bambou sur la tête de Jean-Michel Aulas et des supporters de l’Olympique Lyonnais. Mais en raison de l’interruption des compétitions liée à la crise sanitaire exceptionnelle que traverse la France, le meneur de jeu de l’OL peut croire en ses chances de disputer quelques matchs d’ici la fin de la saison de Ligue 1, ce qui n’aurait pas été possible dans le cas où le championnat n’aurait pas connu d’interruption. C’est bien le seul avantage du confinement selon le principal intéressé, que France Football a interrogé.

« Le confinement, on ne peut pas dire que c'est une chance tellement j'éprouve de la tristesse devant tout ce qu'il se passe. C'est même dramatique. Mais c'est vrai que cette situation me laisse du coup des délais plus importants. C'est mieux pour revenir au niveau » a indiqué Jeff Reine-Adelaïde avant d’évoquer plus en détails sa blessure et sa rééducation. « Ç'a lâché tout seul. Je me souviens que je faisais une passe, en l'exécutant, j'ai ressenti une douleur. J'ai tout de suite pensé que c'était grave parce qu'on connaît bien son corps et surtout, je ne pouvais plus continuer ».

Une relation spéciale avec Memphis Depay

Et en cette période de rééducation, Jeff Reine-Adelaïde a par ailleurs tissé des liens très particuliers avec la star de l’équipe Memphis Depay, victime de la même blessure le même jour. « Déjà, à la base, on s'entendait très bien sur le terrain, on combinait beaucoup. Ce qu'il nous est arrivé nous a encore davantage rapprochés. On se parle plus souvent, chacun essaie de voir où en est l'autre même si nos protocoles sont différents. C'est un mec très sympa, très courtois, qui rigole avec tout le monde, très différent de l'image que les gens ont de lui ». Reste maintenant à voir si l’OL pourra compter sur les retours de Memphis et de Reine-Adelaïde lors de la reprise de la Ligue 1. Un scénario loin d’être exclu par le staff médical des Gones puisque les retours des deux joueurs sont estimés pour mi-juin.