OL : Peter Bosz est en danger, pourquoi mentir ?

OL : Peter Bosz est en danger, pourquoi mentir ?

Icon Sport

Après trois défaites consécutives en Ligue 1, même s'il y a eu évidemment du mieux sur le plan du jeu, l'Olympique Lyonnais n'a pas le droit de tomber ce dimanche soir à Lens. Quoi qu'en dise le club, Peter Bosz n'a plus le droit à l'erreur.

Avant la trêve, Lyon est tombé face à Lorient, Monaco et Paris. Et si la défaite en Bretagne n’avait rien montré de bon pour l’OL, celles face à l’ASM et au PSG étaient à classer dans la catégorie des défaites « encourageantes ». Mais tout comme la saison passée les faits sont là, les équipes de tête du classement de Ligue 1 mènent un train d’enfer, et avant le match de ce dimanche à Lens, le club de Jean-Michel Aulas compte déjà 10 points de retard sur l’OM et 12 sur le Paris Saint-Germain. En cas de déroute à Bollaert, l’OL serait également à 8 longueurs de Lens, et l’écart deviendrait énorme. Du côté des bureaux du Groupama Stadium, où la vente du club est un autre sujet de préoccupation, on a réaffirmé sa confiance à Peter Bosz, alors que ce dernier est malmené. Réagissant à la rumeur d’une réunion de crise après le match contre le PSG, l’Olympique Lyonnais a balayé tout cela, et on a répété que Peter Bosz était l’homme de la situation. Oui mais.

Peter Bosz ne veut pas égaler un triste record de 31 ans

Car si l’entraîneur de l’OL a eu droit à la confiance de Jean-Michel Aulas, malgré une saison 2021-2022 totalement ratée, le vent pourrait rapidement tourner si Lyon ne revient pas avec trois poins de son déplacement dans le Nord. Et une défaite pourrait même précipiter les choses. Lyon n’ayant plus enchaîné quatre défaites consécutives de rang depuis février 1991, Peter Bosz doit clairement comprendre qu’il joue gros en quelques jours. C’est ce que confirme ce dimanche Christian Lanier dans les colonnes du Progrès. « L’OL s’avance dans un match couperet (...) Peter Bosz a une très belle conception du jeu. Mais la mise en pratique n’a pas toujours sauté aux yeux depuis sa nomination le 30 mai 2021. L’homme, qui a la mission de remettre l’OL sur la scène de la ligue des champions, joue contre Lens un match de niveau européen. Il faut valider un point de passage vers le haut du tableau. Contre Lens, ce vieil adversaire et grand rival historique, l’OL de Peter Bosz est à la croisée des chemins », prévient le journaliste lyonnais, qui ne voit pas comment Lyon pourrait supporter une nouvelle année blanche en Ligue 1.