OL : Le Conseil d’Etat va craquer, l’avocat de Lyon y croit !

OL : Le Conseil d’Etat va craquer, l’avocat de Lyon y croit !

Photo Icon Sport

Mercredi après-midi, l’OL était présent face au Conseil d’Etat aux côtés de Toulouse et Amiens afin de contester les décisions du conseil d’administration de la LFP.

Le 30 avril dernier, la saison 2019-2020 a définitivement été stoppée. Une décision incompréhensible que conteste avec force Jean-Michel Aulas depuis plusieurs semaines maintenant. Présent à Paris afin de défendre les intérêts de l’OL mais également « l’intérêt général » du football français selon lui, JMA était épaulé par Me Gilles Le Chatelier, l’avocat du club rhodanien. Et à en croire ce dernier, interrogé à l’issue de l’audience, il est clair que le Conseil d’Etat est en proie aux doutes, ce qui laisse un mince espoir à l’Olympique Lyonnais d’obtenir gain de cause.

« L'audience du Conseil d'État a duré presque trois heures, ce qui prouve que l'affaire est sérieuse, qu'il y a quand même des points qui montrent bien que la décision de la Ligue est une décision fragile juridiquement, comme on l'a rappelé à la barre. On a passé trois heures avec le président de la formation de jugement qui manifestement connaissait bien le dossier, a posé pas mal de questions très pertinentes. Maintenant, vous le savez, je ne vais pas me livrer au petit jeu des pronostics parce que dans ce domaine-là, c’est comme les examens, ils sont souvent déjoués. Mais en tout cas, on ne serait pas restés trois heures en séance au Conseil d'État si, comme certains l'ont dit ou écrit, le recours de l'OL était un recours purement fantaisiste ou uniquement guidé par les intérêts du club. Le fait qu'il y ait trois clubs professionnels à la barre en même temps montre bien que ce sont les intérêts collectifs du football français qui sont en jeu » a indiqué l’avocat de l’Olympique Lyonnais, pour qui il y a encore une chance que l’OL obtienne la reprise de la saison ou à défaut, une saison blanche. Réponse lundi…