OL : Aulas lance un défi choc au président Macron !

OL : Aulas lance un défi choc au président Macron !

Photo Icon Sport

Profitant de l'annonce de la reprise de la Liga en juin prochain, le président de l'OL demande à Emmanuel Macron de relancer la Ligue 1.

Jean-Michel Aulas a de la suite dans les idées, et chaque annonce de la reprise d’un championnat européen permet au président de l’Olympique Lyonnais de plaider sa cause. Et forcément, quand le chef du gouvernement espagnol a donné le feu vert afin que la Liga reprenne à partir du 8 juin, le patron de l’OL a saisi la balle au bond. Pour Jean-Michel Aulas, il est désormais évident que la France a trop vite dit stop à la saison de Ligue 1, et le président de Lyon lance un appel à Emmanuel Macron afin que ce dernier intervienne pour relancer le Championnat de France, donnant ainsi à Lyon et au PSG des chances de briller en Europe et à la L1 de ne pas passer pour une compétition de seconde zone en Europe.

Jean-Michel Aulas demande donc au président de la République d’intervenir pour rectifier une décision prise, selon lui, de manière trop rapide. « L’Olympique Lyonnais espère que l’exemple de l’Espagne venant après celui de l’Allemagne permettra de reconsidérer la décision prise en France de façon trop hâtive (...) Le PSG et l’Olympique Lyonnais, tous deux toujours engagés avec leurs 2 équipes, féminine et masculine,  seront ainsi pénalisés face à des adversaires qui auront bénéficié de la reprise de leur championnat. L’OL appelle le Président Emmanuel Macron à soutenir l’esprit d’une France qui réagit face à ses concurrents européens. Grâce à la pertinence et à l’efficacité de ses citoyens, la France a fait reculer la pandémie pour permettre la reprise contrôlée des entraînements et demain nous l’espérons de la compétition, comme c’est le cas dans la quasi-totalité des autres pays européens. La décision prise dans la précipitation le 30 avril peut être aujourd’hui compensée aux yeux des français si l’on sait reconnaitre que rien n’est jamais définitif en adoptant la solution la plus appropriée dans l’intérêt du football professionnel français et donc des français », explique, dans un communiqué, le président de l’Olympique Lyonnais, qui espère qu'Emmanuel Macron n'hésitera pas à faire volte-face.