OM : Villas-Boas sort le fouet, le vestiaire baisse la tête

OM : Villas-Boas sort le fouet, le vestiaire baisse la tête

Photo Icon Sport

André Villas-Boas n'est pas du genre à se cacher derrière son petit doigt, et si l'entraîneur de l'Olympique de Marseille était heureux de la victoire à Rennes, il est conscient que cela relève du miracle.

A ceux qui sont sur un nuage après l’importante victoire de l’OM au Roazhon Park, André Villas-Boas a remis les pieds sur terre. Car le coach portugais du club phocéen connaît trop bien le football pour croire que ce succès est mérité et que son équipe est largement au dessus du Stade Rennais. Pour AVB, il est évident qu’un nul était logique, et surtout il est clair que son secteur offensif a été en-dessous du niveau attendu à l’OM. Mais plutôt que de dire cela avec des phrases alambiquées, Villas-Boas a été très clair et dit ses quatre vérités.

De quoi mettre les joueurs marseillais devant leurs responsabilités. « C'est vrai que le résultat le plus équilibré aurait été le nul. La première mi-temps a été bien jouée par les deux équipes avec des occasions pour les deux. Mais la deuxième mi-temps, pour l’OM c’est non. On a reculé, on n'a pas été capable de faire trois passes consécutives. On a mal joué et Rennes bien joué. On n'a pas trop subi parce qu'on était bien placé défensivement, mais c'est vrai que notre jeu offensif était nul en deuxième mi-temps. Quand j'ai regardé le temps qu’il restait, on a essayé de faire des changements pour repartir avec un point et pour avoir un peu plus le ballon. On a mis Dimitri Payet attaquant et Maxime Lopez sur le côté. On est un peu plus arrivé à s'approcher de la surface de Rennes et c'est ce qui nous a donné la faute qui amène le but. Mais c'est vrai que le nul aurait été un résultat plus approprié », a confié André Villas-Boas, bien conscient que l’Olympique de Marseille peut et doit faire beaucoup mieux même s’il n’y a que la victoire qui compte.