OM : Villas-Boas insiste, il est prêt à quitter la navire

OM : Villas-Boas insiste, il est prêt à quitter la navire

Conscient d’avoir toujours un gros soutien populaire dans son effectif et auprès des supporters, André Villas-Boas a remis le sujet de son départ sur la table. 

Après avoir fait mine de partir l’été dernier quand Andoni Zubizarreta a pris la porte, André Villas-Boas avait été supplié par ses joueurs et les supporters, ainsi que les dirigeants, de continuer l’aventure avec l’OM. La réussite sportive aidant, le Portugais marchait sur l’eau en Provence, où sa franchise et sa façon de tirer le meilleur de son groupe faisaient l’unanimité. Mais avec la claque subie en Ligue des Champions, et les déconvenues qui commencent à s’enchainer en championnat, la donne est différente. Malgré les efforts des dirigeants au mercato, l’OM vient de perdre à domicile contre Nîmes, puis Lens ce mercredi soir. Cette fois, AVB n’avait pas grand chose à reprocher à ses joueurs. 

« On aura d'autres chances de remporter des points. Aujourd'hui je n'ai rien à dire sur l'état d'esprit. Je pense que les mecs ont tout donné. Sur ce point, je félicite les joueurs. Mais malheureusement on n'a pas assez joué, on a manqué d’occasions. Sur l'aspect tactique ils ont été supérieurs. Ils ont joué avec beaucoup d'intensité, avec seulement trois jours de récupération. Leur rotation a été bien gérée, ils étaient frais. Nous, on a manqué de percussion. Ils méritent leur victoire », a annoncé l’entraineur de l’OM, avant d’évoquer brièvement le mercato et le départ loin d’être bouclé de Morgan Sanson, en raison d’une offre trop faible d’Aston Villa à son goût. Pour le moment, Villas-Boas est donc toujours aux commandes, mais comme à son habitude, le Portugais a sorti le violon pour faire savoir qu’il ne s’accrocherait pas à son poste si le président en avait assez. « Quant à moi, je suis à la disposition de ma direction. Je ne suis pas là pour leur casser les c****. S'ils décident que je ne suis pas au niveau concernant les résultats, alors ce sera le moment de partir. S'il y a besoin de changement, je me tiens à leur disposition », a expliqué l’ancien coach de Chelsea, qui a déjà fait savoir récemment qu’il n’était pas chaud pour prolonger de deux ans. A l’heure actuelle, Jacques-Henry n’a en tout cas ni l’envie, ni les moyens de changer d’entraineur, et tout le monde le sait très bien à l’OM.