OM : Une polémique Payet à Marseille, fin de la blague

OM : Une polémique Payet à Marseille, fin de la blague

Icon Sport

Dimanche soir, Igor Tudor a surpris tout le monde en mettant Dimitri Payet sur le banc pour le match entre l’OM et Reims.

Titulaire à chacun des matchs de préparation de l’Olympique de Marseille cet été, Dimitri Payet a fait les frais des premiers choix d’Igor Tudor en Ligue 1. Pour la réception de Reims au Vélodrome ce dimanche, l’entraîneur croate a décidé d’aligner Gerson et Cengiz Ünder en soutien d’Arkadiusz Milik. Des choix payants au vu de la copie rendue par l’OM et du score (4-1). Mais tandis que le capitaine phocéen aurait pu afficher ses états d’âme et troubler la préparation de ses coéquipiers, il est resté exemplaire selon Mattéo Guendouzi. Pour l’international français, interrogé à ce sujet après la victoire probante de l’Olympique de Marseille, il n’y a pas le début d’une polémique malgré ce choix fort de la part d’Igor Tudor.

Guendouzi et Tudor calment la polémique 

« Dim, c'est le capitaine de l'équipe, un joueur très important. Il a su qu'il allait être remplaçant mais il a toujours encouragé ses coéquipiers. Il a fait une bonne rentrée. C'est quelqu'un de très professionnel, même avant le match il rigolait avec nous. Il n'y a vraiment aucun problème avec Dim', on sait très bien qu'il répondra toujours présent, sur le terrain ou sur le banc, c'est quelqu'un de très important » a lancé Mattéo Guendouzi, désireux de calmer la polémique après la non-titularisation surprise de Dimitri Payet. Également interrogé à ce sujet, Igor Tudor n'a pas non plus souhaité en faire des caisses et a minimisé les conséquences de son choix. « Dimitri est un joueur important, c'est notre capitaine. Pour aujourd'hui (dimanche), c'est un choix. Il n'y a rien, c'est juste une croix sur une feuille de match. C'est un choix pour ce match. La saison est longue, il y a beaucoup de matchs et les cinq changements changent le foot, là tout le monde est vraiment important » a rassuré Igor Tudor, qui n’exclut pas de titulariser Dimitri Payet à Brest dimanche prochain. A moins qu’il ne fasse de nouveau confiance aux onze joueurs ayant brillé lors de la première mi-temps face à Reims en ouverture du championnat.