OM : Tudor ment, le beau parleur s’est fait griller

OM : Tudor ment, le beau parleur s’est fait griller

Icon Sport

Malgré la victoire contre Lyon (1-0) dimanche, Marseille ne s’est pas totalement rassuré. Les doutes persistent sur l’entraîneur Igor Tudor, accusé de tenir un discours en contradiction avec ses choix.

Il en faudra plus pour rassurer les supporters de l’Olympique de Marseille. Certes, la victoire dans l’Olympico soulage le club phocéen et met un terme à sa mauvaise série. Mais le contenu du match, et plus particulièrement de la seconde période, n’incite pas vraiment à l’optimisme. L’entraîneur Igor Tudor n’est donc pas débarrassé des critiques. Son choix de ne pas titulariser Mattéo Guendouzi et Dimitri Payet a apparemment surpris Jean-Charles de Bono, sachant que le technicien regrettait de ne pas avoir lancé le Réunionnais contre Tottenham (1-2) en Ligue des Champions.

La victoire n'a pas suffi

« Sur les dernières rencontres en championnat, on a un Olympique de Marseille qui a ramené très peu de points et là on s’aperçoit que c’était un match assez capital pour l’OM. Un peu moins peut-être pour Lyon même si ils ont besoin de points, a commenté le consultant de Football Club de Marseille. Nous on avait fait une dégringolade assez forte et on s’est aperçus que les joueurs de l’OM avaient une revanche à prendre sur cette équipe lyonnaise et c’est chose faite : les trois points sont là. »

« Une nouvelle fois, je m’aperçois que la première période est toujours assez bonne mais il n’y a pas assez de buts marqués, c’est toujours avant la mi-temps et la deuxième période est toujours un peu plus délicate : tu te mets en danger, a constaté l’ancien Marseillais. On sent qu’il y a moins de répondant notamment sur l’aspect physique, on sent certains joueurs qui arrivent à l’usure. » L’observateur du club phocéen en arrive donc aux performances des entrants.

« Dans les changements, c’est compliqué aussi parce qu’on n'a pas le rendement des remplaçants qui pourraient apporter un plus ou de la fraîcheur sur les dernières minutes de jeu et on est toujours sur un fil donc le danger est là. Mais le résultat nous conforte avec ces trois points qui nous font remonter à la quatrième place. L’OM a fait le nécessaire mais Tudor a fait des choix assez particuliers. Il nous donne une image d’un entraîneur têtu : il annonce des choses en conférence de presse qui ne se réalisent pas », a reproché Jean-Charles de Bono, loin d’être le seul à cibler la communication du Croate.