OM : Sampaoli se barre, ils ne pleurent vraiment pas

OM : Sampaoli se barre, ils ne pleurent vraiment pas

Icon Sport

Le départ brutal de Jorge Sampaoli a fait réagir le vestiaire de l'OM. Il y a des déçus, et quelques jours plutôt soulagés malgré la belle image de l'Argentin en Provence. 

Pour ce qui sera finalement sa seule saison plein à l’Olympique de Marseille, Jorge Sampaoli aura atteint les objectifs fixés par sa direction. Mais dès la 38e journée, il avait posé le problème sur la table, se demandant si l’OM et son propriétaire avaient validé leur ticket pour la Ligue des Champions pour ramasser les millions, ou pour bien y figurer. L’entraineur argentin n’a pas eu de doute en voyant le début du recrutement, et les départs de joueurs comme Boubacar Kamara et William Saliba. Il a donc décidé de démissionner et de s’asseoir sur la dernière année de contrat. 

Un véritablement tremblement de terre à l’OM, qui avait construit la saison passée une équipe pour convenir à Sampaoli, et entame désormais sa préparation sans entraineur. Pablo Longoria l’a assuré, un nouveau technicien va arriver très vite, et peut-être même dès lundi. De quoi redistribuer totalement les cartes, y compris en ce qui concerne les titulaires et les remplaçants, ainsi que les pistes du mercato également. Chez les joueurs marseillais, la surprise a été grande ce vendredi matin quand les cadres ont été informés rapidement du départ de leur entraineur. Mais chez certains, la déception a du être très mesurée. 

Mandanda ne veut plus quitter l'OM

L’Equipe se penche en effet sur la situation dans l’effectif marseillais, et si personne ne remettait en cause l’autorité de Sampaoli, certains étaient déçus par leur utilisation ou leur relation avec le fougueux argentin. Ainsi, Steve Mandanda et Dimitri Payet ont été informés en premier, et le gardien a pris la nouvelle « avec une certaine philosophie ». Sa relation avec Sampaoli aura été très compliquée, avec une mise à l’écart douloureuse et un retour devant l’instance de Longoria et le manque de leadership dans le groupe. Au point que Mandanda se voyait bien quitter l’OM cet été. Ce n’est désormais plus vraiment le cas. 

Plusieurs joueurs du club phocéen espèrent ainsi que ce changement d’entraineur sera positif pour eux. Valentin Rongier en avait marre d’être baladé à un double poste, Pol Lirola estimait que le coach ne lui faisait pas confiance, et Arkadiusz Milik se sentait victime d’une cabale à son encontre. Le Polonais, qui espérait inverser la tendance avec Longoria, va désormais devoir faire ses preuves avec un nouvel entraîneur. Le nom d’Igor Tudor revient beaucoup mais Longoria travaille sur plusieurs pistes comme De Zerbi et Marcelino. Pour d’autres joueurs comme Payet et Guendouzi qui adulaient Sampaoli, il faudra désormais digérer la déception afin que l’OM ne pâtisse pas de ce coup de théâtre dès les premiers jours de la reprise.