OM : Rudi Garcia en danger à Marseille ? Eyraud fixe les règles du jeu

OM : Rudi Garcia en danger à Marseille ? Eyraud fixe les règles du jeu

Photo Icon Sport

En plein coeur de la tempête qui a secoué l'Olympique de Marseille cet hiver, le président de l'OM a très fermement soutenu Rudi Garcia, alors que les supporters phocéens réclamaient le limogeage immédiat de l'entraîneur français, lequel avait prolongé son contrat. Les bons résultats étant revenus, le sujet est donc moins d'actualité, mais dans une interview accordée au Dauphiné, Jacques-Henri Eyraud rappelle quand même qu'un bilan sera fait en fin de saison et que personne ne pourra y échapper, y compris Rudi Garcia.

Car le patron de l'Olympique de Marseille donne rendez-vous à tout le monde une fois que le championnat sera terminé, JHE étant très attentif au résultat final de l'OM et surtout à une qualification pour la C1. « L’OM a changé d’entraîneur en moyenne tous les neuf mois depuis 2000. Pour moi, ce n’est pas une façon de gérer une entreprise, et dans le football en particulier, que de changer dès la première tempête venue. Il n’était pas question de faire ce type de changement à ce moment-là parce que j’estimais que ça aurait été une erreur. Je suis heureux de voir que les choses se sont redressées, même si nous ne sommes absolument pas là où nous devrions être. Si Rudi Garcia est plus que jamais l’homme de la situation ? En tout cas, c’est le coach de l’OM. Un coach dont chacun a loué les mérites l’année dernière. C’est un coach français ayant réussi à l’étranger et ayant l’un des plus beaux palmarès des dix dernières années. Maintenant, c’est un coach qui a des objectifs. Il le sait. Il y a beaucoup de pression à l’Olympique de Marseille, ça a toujours été le cas. Mais moi, tant que la saison n’est pas terminée, je suis avec lui pour trouver des solutions et permettre au groupe de performer le mieux possible », a prévenu Jacques-Henri Eyraud, qui ne signe pas un chèque en blanc à son entraîneur, mais attendra le bon pour tirer les conclusions qui s'imposent.