OM : Quand l'OL devient l’exemple à ne pas suivre

OM : Quand l'OL devient l’exemple à ne pas suivre

Photo Icon Sport

Dans la concurrence que se livrent l’OL et l’OM pour la place de dauphin du PSG ces dernières années, c’est Lyon qui s’en est souvent le mieux sorti.

Un modèle économique plus solide, des ventes exceptionnelles, un centre de formation qui fait l’unanimité, un nouveau stade dont le club est propriétaire, des dirigeants fidèles, l’OL peut se targuer d’avoir un club bien ancré en France, et ses participations successives en Coupe d’Europe l’atteste. Mais cette saison, le chamboulement de l’été s’est transformé en couac, sur le terrain comme en dehors. Des départs mal compensés, un entraineur qui saute, un directeur sportif clairement perdu, et c’est l’affolement en ce mois de janvier. Tout le contraire de l’OM, qui parvient à se faufiler à la deuxième place avec peu de mouvements. Une stratégie à ne surtout pas changer pour l’agent Yvan Le Mée.

« Pour Marseille, cela peut être un marché de compensation. Si un joueur sort, il sera remplacé, mais c’est tout. L’équipe tourne bien donc il n’y a pas de raison de modifier quoi que ce soit. En football, il faut aussi un peu de stabilité. L’OM regarde sûrement ce qui s’est passé à l’OL aussi l’été dernier. Beaucoup de changements et peu de réussite au final », a confié l’agent dans les colonnes de Foot Mercato. Cela tombe bien, l’OM n’a pas prévu de bouleverser son effectif cet hiver. Au contraire de l’OL.