OM : Pierre Ménès scandalisé, Marseille et la France sont nulles

OM : Pierre Ménès scandalisé, Marseille et la France sont nulles

Photo Icon Sport

L'Olympique de Marseille quitte la Ligue des champions avec un triste record de 13 défaites consécutives. Pierre Ménès est consterné par l'OM mais aussi par le niveau de la L1 en Europe.

Les supporters de l’Olympique de Marseille se faisaient une joie de voir leur équipe préférée retrouver la Ligue des champions cette saison, mais l’épidémie de covid et les performances de la formation d’André Villas-Boas ont transformé le rêve en cauchemar. Mercredi soir, face à Porto, l’OM est encore une fois tombé (0-2) et entre dans l’histoire de la C1 en étant la première équipe à perdre 13 matchs de suite. Au lendemain de ce désastre, qui marque la fin du parcours marseillais en Ligue des champions, Pierre Ménès estime que non seulement le club phocéen s’est humilié, mais qu’en plus les prestations de Rennes et du Paris Saint-Germain démontrent que la Ligue 1 ne vaut pas grand-chose sur la scène européenne. Pour le consultant de Canal+, le football français ne doit pas se voiler la face et seulement cogner sur l’Olympique de Marseille. 

« A Marseille, il n’y a rien ! Il y a Thauvin qui erre comme une âme en peine, Germain qui, à chaque fois qu’il joue, montre pourquoi il joue si peu et Luis Henrique qui a peut-être des qualités - ce serait désobligeant de le brûler- mais qui ne connaît rien du foot de haut niveau, qui ne sait pas se placer, ne sait pas se replacer et ne sait pas non plus combiner avec un latéral… Il a des qualités purement individuelles et à ce niveau de compétition, c’est très loin de suffire (...) À ce niveau, cela ne suffit pas. Finalement, le plus angoissant c’est que l’OM soit en position d’être aussi bien classé en Ligue 1 avec ses deux matchs en retard, alors qu’au niveau européen il montre son inutilité crasse. C’est un constat désolant, pour les supporters marseillais en premier lieu mais aussi pour le foot français dans son ensemble, qui termine cette semaine de LDC avec un bilan médiocre de deux défaites et une victoire. Et encore, quelle victoire », constate, dépité, Pierre Ménès, qui ne veut même pas tirer sur l’ambulance OM.