OM-OL : Nabil Djellit se mouille, ça fait tiquer

OM-OL : Nabil Djellit se mouille, ça fait tiquer

Le PSG privé du titre de champion, l’OL et l’OM en dehors du podium, les ténors de la Ligue 1 ont mordu la poussière la saison dernière.

Cet été, ils ont tenté de rectifier le tir, chacun à leur façon. Si le PSG a frappé incroyablement fort avec son mercato XXL, Pablo Longoria a ramené beaucoup de monde en Provence, avec des paris, des jeunes  et des revanchards pour donner à Jorge Sampaoli les moyens de ses ambitions, dans le jeu comme au niveau des résultats. A l’OL, cela a été plus prudent, mais Juninho a terminé fort en faisant venir Shaqiri, Emerson et Boateng notamment. Néanmoins, il n’y a pas débat pour savoir qui a le mieux géré cette période si importante désormais. Pour Nabil Djellit, l’OM a été beaucoup plus spectaculaire, et cela devrait donc se voir au niveau du terrain dans les prochains mois. 

Longoria a quasiment tout bon

« Il a fait des miracles. Mis à part une alternative crédible à Milik, moi je trouve qu’il a reconstruit une équipe cohérente et répondu aux attentes de son entraineur. Il y a un renouvellement qui est clair. Il y a beaucoup de paris mais il n’avait pas le choix. Je trouve que Longoria s’est beaucoup mieux débrouillé que Juninho malgré des moyens moins importants », a livré le journaliste de La Chaine L’Equipe, pour qui Longoria a compensé le manque de moyens par une activité énorme. Néanmoins, ce fameux manque de moyen peut se discuter, puisque l’OM n’a vendu personne et a recruté pour près de 60 millions d’euros avec Gerson, Balerdi, l’option d’achat de Milik et Lirola notamment. De son côté, l’OL n’a lâché que 6 ME pour Shaqiri, et a vendu pour 46 millions d’euros avec Andersen, Cornet, Jean Lucas ou Bard. Des stratégies complètement différentes mais qui démontrent que, niveau financier, l’OM a tout de même cassé la baraque par rapport à ce qui était prévu au début de l’été.