OM : Naples refuse son transfert, Milik loin de Marseille

OM : Naples refuse son transfert, Milik loin de Marseille

Photo Icon Sport

L'agent d'Arkadiusz Milik a beau monter dans les tours, Naples reste inflexible au point que le départ de l'attaquant polonais pour l'OM ou ailleurs en janvier semble improbable.

L’Olympique de Marseille va probablement devoir se tourner vers d’autres pistes pour son renfort offensif tant attendu. On l’a vu samedi soir contre Dijon, sans un attaquant efficace, André Villas-Boas risque de voir ses objectifs sportifs s’effondrer, l’OM n’ayant toujours pas trouvé la solution. Depuis quelques jours, cela s’excitait autour d’Arkadiusz Milik, l’attaquant international polonais de Naples, ce dernier arrivant en fin de contrat du côté de la Campanie. Mais Aurelio de Laurentiis n’est pas du genre à se contenter d’une offre au rabais, et les 6ME proposés par Marseille, mais également par l’Atlético Madrid, ont fait sourire le président du Napoli, qui réclame 15ME pour Milik. Une somme qui a fait bondir l’agent du joueur, estimant qu’il était scandaleux de réclamer autant d’argent pour celui qui sera libre en fin de saison. Mais cela ne suffit pas à perturber De Laurentiis, toujours rude en affaire.

Milik à Marseille, l'OM n'y croit plus

Ce dimanche, c’est le scénario catastrophe qui se profile pour Arkadiusz Milik et pour l’Olympique de Marseille. CalcioMercato confirme en effet l’intransigeance du président de Naples, quitte à laisser l’attaquant dans les tribunes jusqu’à la fin de son contrat. « Selon les infos de CalcioMercato, que Milik reste à Naples est actuellement le scénario le plus plausible. De Laurentiis demande toujours 15 millions d’euros pour le libérer immédiatement. C’est trop, pour tout le monde (...) Le destin de Milik est écrit, c’est d’être un « excellent » exclu pendant encore cinq mois. Et en tant que joueur libre, en juin, la Juve et l'Inter pourraient revenir s’intéresser à lui », explique Andrea Sereni, journaliste du média spécialisé. On est désormais bien loin d’un départ pour l’OM, et Pablo Longoria va devoir se tourner vers une autre piste, toujours avec des moyens financiers limités.