OM : Milik, sa déclaration fait peur à Marseille !

OM : Milik, sa déclaration fait peur à Marseille !

Tandis que la presse italienne affirme qu'il est la priorité de la Juventus au prochain mercato, Arkadiusz Milik avoue qu'il vise encore plus haut que l'Olympique de Marseille et rapidement.

Recruté, sous forme de prêt pour 18 mois avec option d'achat, au dernier mercato d’hiver par l’Olympique de Marseille à Naples, après bien des palabres, Arkadiusz Milik a rapidement trouvé ses marques sous le maillot de l’OM, marquant déjà quelques buts et les esprits. Mais en Italie, on le dit et on le répète, une clause figure dans le contrat de l’attaquant international polonais qui lui permettra de quitter le club de Frank McCourt dès l’été prochain si un club paie 12ME. Ce mercredi, la Gazzetta dello Sport évoque même que la non-qualification de l’OM pour la prochaine Ligue des champions serait également un motif pour lever cette clause, Pablo Longoria ayant lui expliqué que tout cela était faux et que Milik était là pour rester. Mais, se confiant dans L’Equipe, l’ancien attaquant du Napoli sait ce qu’il veut faire à l’avenir, et à priori cela ne passe pas réellement par un séjour de longue durée à Marseille. De quoi relancer les supputations sur un départ vers la Juventus.

Deux ans, deux mois, Arkadiusz Milik rêve plus haut

Confiant son plaisir d’évoluer à l’Olympique de Marseille, où il a déjà eu trois entraîneurs en un peu plus d’un mois, Arkadiusz Milik avoue cependant qu’il est susceptible de bouger au prochain mercato si cela est bon pour sa carrière. Compte tenu de son âge (27 ans), l’attaquant polonais ne veut pas perdre trop de temps pour rejoindre les sommets du football européen, l'OM étant déjà out pour la prochaine Ligue des champions. « Je suis à l'OM aujourd'hui et je ne pense qu'à l'OM. Bien sûr, j'ai des rêves, et je veux jouer dans les meilleurs clubs du monde. C'est mon objectif. Donc, je me dis : demain, après-demain, que dois-je faire pour être dans ces clubs-là dans deux ans ? Peut-être dans deux mois ? Le chemin, c'est de donner 100 % chaque jour, être prêt à chaque match, et progresser. Dans le foot, deux mois, c'est beaucoup, et deux ans, c'est énorme. Il y a dix ans, je commençais, j'avais 17 ans, aujourd'hui, j'en ai déjà 27, je suis un autre joueur, une autre personne, mais je veux encore grandir, grandir, grandir. Je veux jouer dans les plus grands clubs. Nous verrons », prévient Arkadiusz Milik, qui espère tout de même laisser une trace dans l’histoire de l’Olympique de Marseille quelle que soit la durée de sa présence dans la cité phocéenne.