OM : Milik revient fort, Sampaoli fait une mise au point

OM : Milik revient fort, Sampaoli fait une mise au point

Icon Sport

Irrégulier lors de la première partie de saison, Arkadiusz Milik a bien commencé l’année 2022 avec un but somptueux contre Chauvigny.

Auteur d’un seul but en Ligue 1 avec Marseille cette saison, Arek Milik totalise tout de même 9 buts toutes compétitions confondues grâce à une efficacité redoutable en Europa League et en Coupe de France. De nouveau buteur contre Chauvigny dimanche soir en Coupe de France, l’international polonais revient en forme après des semaines compliquées. Il faut dire que Milik n’a pas effectué de préparation physique normale cet été en raison d’une blessure au genou. Mais tandis que son rôle de titulaire était mis en cause et qu’un potentiel départ était évoqué, Jorge Sampaoli ne semble plus réellement vouloir s’en séparer. C’est tout du moins ce qui ressort des propos de l’entraîneur de l’OM après la victoire maîtrisée de Marseille contre Chauvigny à Limoges.

La Juve a bien contacté l'OM pour Milik

« Ce que j’ai pensé du match de Milik et si j’ai l’assurance qu’il va rester ? Il va mieux de semaine en semaine. Il a marqué un joli but et il aurait pu en inscrire un autre. Tout le monde connait la situation de Milik au club » a sobrement expliqué l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Jorge Sampaoli, après le succès de son équipe face aux amateurs de Chauvigny. L’Argentin ne semble donc pas vouloir officiellement se séparer de Milik, un joueur qui reste courtisé lors de ce mercato hivernal, mais qui a un contrat toujours en cours. Selon l’édition du jour de la Gazzetta dello Sport, l’ancien attaquant de Naples est toujours dans le viseur de la Juventus Turin. Même si la Vieille Dame fait de Mauro Icardi sa priorité, le club transalpin a bel et bien contacté Pablo Longoria pour connaitre la disponibilité de Milik. Comme indiqué par ailleurs, un échange avec Kaio Jorge a été proposé à l’Olympique de Marseille. Mais par la voix de son président, l’OM aurait fait savoir à la Juventus Turin qu’il ne souhaitait pas se séparer du Polonais. Dossier clos ?