OM : Menace à 50 millions d'euros, angoisse à Marseille

OM : Menace à 50 millions d'euros, angoisse à Marseille

Icon Sport

En reculant à la troisième place du classement de Ligue 1, l'Olympique de Marseille a perdu la main dans la course aux deux tickets assurés pour la Ligue des champions. Et cela change tout.

En s’inclinant samedi à Rennes, l’OM de Jorge Sampaoli s’est tiré une balle dans le pied, et il faudra tout faire pour que le week-end prochain, mais cette fois au Vélodrome, il n’en soit pas de même contre Strasbourg. Désormais troisième de Ligue 1 derrière le PSG et Monaco, le club phocéen est sous la menace des Bretons, lesquels pourraient débarquer sur le podium en cas de victoire à Lille et de défaite de la bande à Mandanda. Même si le titre de vice-champion de France ne vaut sportivement pas grand-chose, financièrement, il a une importance capitale. Car les deux premiers de notre Championnat ont la certitude de jouer la prochaine Ligue des champions, tandis que le troisième doit lui passer par les qualifications et les barrages, ce qui ajoute quatre matchs au programme estival et surtout laisse une grosse incertitude concernant la présence en C1. Et justement l’Olympique de Marseille veut éviter cela.

50 millions d'euros garantis, l'OM ne veut pas rater ça 

Pablo Longoria en est pleinement conscient, sans ticket automatique pour la prochaine Ligue des champions, il ne pourra pas réaliser certaines opérations sur le marché des transferts. Car comme le rappelle La Provence, la manne financière de la plus prestigieuse épreuve européenne est colossale. Être en Ligue des champions, c’est s’assurer jusqu’à 50 millions d’euros dans le budget, et se donner des moyens d’un autre niveau pour investir au mercato. Et le calendrier infernal promis au troisième de Ligue 1 fait que l'éventuelle qualification pour la C1 via les barrages sera connue au mieux le 23 août prochain, soit une semaine afin la fermeture de la période des transferts. Le président de l'OM sait tout cela, mais il n'ira pas jusqu'à s'inviter dans le vestiaire de Pablo Longoria pour rappeler cet aspect des choses aux footballeurs marseillais. Cependant, le patron marseillais espère que samedi prochain, sur le coup de 23 heures, son Olympique de Marseille sera bien deuxième de Ligue 1 et pas troisième...ou encore pire descendu du podium.