OM : Marseille exclu de la C1, réponse dans un mois !

OM : Marseille exclu de la C1, réponse dans un mois !

Photo Icon Sport

Au cours d’une visio-conférence avec des supporters de l’OM tirés au sort cette semaine, Jacques-Henri Eyraud s’est voulu rassurant sur la situation du club.

Plus que jamais dans le viseur de l’UEFA pour non-respect du fair-play, l’OM risque des sanctions pouvant aller au pire jusqu’à l’exclusion des coupes européennes. « Les sanctions peuvent aller jusqu'à une sanction touchant notre participation aux championnats européens pour la saison 2021-2022, pas pour la prochaine » expliquait toutefois Jacques-Henri Eyraud dans des propos rapportés par 20 Minutes. En réalité, le patron de l’Olympique de Marseille a tout faux selon L’Equipe, qui affirme ce mardi que l’UEFA a la possibilité s’il le juge nécessaire de priver le deuxième du championnat de France de Ligue des Champions et cela dès la saison 2020-2021.

Jacques-Henri Eyraud, Frank McCourt et André Villas-Boas seront très rapidement fixés puisque le média affirme que le dossier marseillais est toujours en cours d’instruction et une décision doit être rendue au tout début du mois de juin. L’UEFA a promis d’être plus clémente avec les clubs dont les difficultés financières ont débuté avec la crise du Covid-19. En revanche, l’instance européenne ne fera aucun cadeau à ceux qui ont fauté avant la pandémie. Marseille, qui accusait un déficit de 91 ME la saison dernière, bien avant l’apparition du coronavirus en France, peut donc trembler. D’autant que l’UEFA est soucieuse de continuer à appliquer ses règlements en matière de fair-play financier. Manchester City peut en témoigner, le champion d’Angleterre en titre ayant écopé d’une interdiction de participer aux coupes d’Europe pour les deux saisons à venir, en plus d'une amende de 30 ME. Selon toute vraisemblance, l’OM sera donc sanctionné en juin. Reste à voir si l’instance européenne ira jusqu’à interdire au club phocéen de participer à la Ligue des Champions. Rien ne permet pour l’instant de l’affirmer.