OM : Malinovskyi à Marseille, Longoria gifle Tottenham

OM : Malinovskyi à Marseille, Longoria gifle Tottenham

Icon Sport

L'OM souhaite encore voir du renfort arriver dans son effectif. Les Phocéens aimeraient notamment s'attacher les services de Ruslan Malinovskyi, qui évolue du côté de l'Atalanta Bergame. 

A Marseille, le mercato est encore loin d'être terminé. La direction de l'OM cherche notamment un défenseur central, qui devrait être Eric Bailly (Manchester United). Au niveau de son secteur offensif, le club phocéen cherche aussi à faire des coups. D'autant plus que Bamba Dieng, Arkadiusz Milik, Cédric Bakambu ou encore Cengiz Under sont sur le départ. Concernant le Turc, il est au coeur de discussions entre l'Atalanta et l'OM pour un échange avec Ruslan Malinovskyi. Mais l'Ukrainien a d'autres propositions, comme celle de Tottenham. 

Malinovskyi, une bonne nouvelle pour le mercato de l'OM

Mais selon les informations du média ukrainien Zorya Londonsk, les Spurs via Antonio Conte veulent convaincre Malinovskyi de signer à Londres. A Tottenham, le joueur de 29 ans aurait d'ailleurs une place de choix au sein du dispositif du coach italien. Mais le club anglais a pour le moment du mal à satisfaire les demandes de l'Atalanta, ce qui n'est apparemment pas le cas de l'OM. En effet, les Phocéens auraient déjà un accord avec Bergame pour la venue de Malinovskyi. De quoi surprendre certains fans et observateurs de l'OM, un peu perdus quant aux capacités financières phocéennes sur le marché des transfert. L'Ukrainien devra désormais prendre sa décision, tout comme Cengiz Under, qui n'est également pas encore convaincu par un départ de l'OM. La venue de Malinovskyi serait en tout cas un très joli coup réalisé par le club marseillais, qui s'offrirait un joueur intelligent et habitué aux rencontres de haut niveau. Les prochains jours nous en diront plus sur ce dossier, car Tottenham pourrait revenir à la charge et clôturer le dossier, le club londonien devant aussi se renforcer avant le début de la Ligue des champions.