OM : Longoria pour détrôner le PSG, l’Espagne en rêve

OM : Longoria pour détrôner le PSG, l’Espagne en rêve

Mal embarqué après la démission de l’entraîneur Jorge Sampaoli, l’Olympique de Marseille a bien géré son mercato estival. Le club phocéen reçoit même les félicitations de la presse espagnole, qui salue le travail du président Pablo Longoria et de son directeur du football Javier Ribalta.

Malgré la deuxième place de Ligue 1 arrachée la saison dernière, les supporters de l’Olympique de Marseille avaient de quoi s'inquiéter en début de mercato. Il se murmurait que le propriétaire Frank McCourt ne souhaitait plus réinvestir sur le marché des transferts. Et pour ne rien arranger, la démission du coach Jorge Sampaoli a surpris tout le monde. Quelques semaines plus tard, on constate que le président Pablo Longoria et son directeur du football Javier Ribalta ont bien géré cette période délicate.

A tel point que le quotidien As, dans un article intitulé « Deux magiciens espagnols contre l'empire du PSG », a salué le travail de la direction. « Composer une équipe en un temps record est à la portée de très peu, surtout si ton entraîneur démissionne juste avant de commencer la présaison, a écrit le journaliste Andrés Onrubia. Le duo Longoria-Ribalta a travaillé en un temps record, au point d'avoir pratiquement bouclé un effectif compétitif début août. Avec Ribalta et Longoria, l'Olympique de Marseille a réalisé un été extraordinaire malgré la faible marge de manœuvre économique du club. »

Le PSG prend un tacle gratuit

« Les recrues ne font que légitimer le travail des deux dirigeants, a poursuivi notre confrère. Longoria tente de faire en sorte que Marseille ne soit pas un "PSG", qui augmente chaque année son capital grâce à QSI pour atténuer les énormes pertes. Le duo Ribalta-Longoria a réussi à surmonter une grande crise à Marseille et après le 4-1 contre Reims, les supporters veulent rêver. Marseille a des raisons de rêver et deux Espagnols y ont énormément contribué. » Autant dire que la presse locale serait ravie de voir l’Olympique de Marseille surprendre un Paris Saint-Germain souvent critiqué en Espagne.