OM : Longoria est furieux, il va frapper fort

OM : Longoria est furieux, il va frapper fort

Icon Sport

L'Olympique de Marseille jouera sans supporter au Vélodrome contre le Sporting en Ligue des champions. Et du côté des dirigeants de l'OM, on commence à en avoir sérieusement ras le bol de ceux qui provoquent ce fiasco.

C’est peu dire qu’il y a de la colère du côté de Marseille depuis vendredi soir et l’annonce par l’instance disciplinaire de l’UEFA que le prochain match de Ligue des champions prévu au Vélodrome contre le Sporting se jouera à huis clos suite aux incidents lors de la réception de Francfort. Lassé des problèmes dans le stade phocéen, les gendarmes du football européen ont fait sauter le sursis consécutif au match contre Feyenoord la saison passée et du côté de l’OM on savait qu’il y avait un gros danger. Mais la force de cette sanction, surtout qu’en plus le Virage Nord du Vélodrome sera aussi fermé contre Tottenham, a porté un vrai coup à Pablo Longoria, conscient que cela aura un impact sportif d’autant plus violent qu’après deux défaites en deux matchs la formation d’Igor Tudor n’est pas à la fête en C1. Reste que le président de l’Olympique de Marseille estime que trop c’est trop.

Un supporter allemand encore hospitalisé, l'OM n'en peut plus

Selon La Provence, tandis que du côté des Ultras marseillais on pointe du doigt à la fois les supporters de Francfort, mais aussi les d’autres fans de l’OM trop agités, le vice-champion de France est écœuré. « Du côté de l’OM, qui était plutôt optimiste avant la décision de l’instance gouvernée par Aleksander Ceferin, on en a ras le bol de ces incidents à répétition lors des matchs européens, de ces fêtes gâchées et de ces sempiternelles gueules de bois », explique, ce dimanche le quotidien régional, qui rappelle tout de même qu’un supporter allemand, qui a été touché au cou par une fusée venue des tribunes marseillaises, est toujours hospitalisé près de deux semaines après avoir été victime de ces incidents alors qu’il était paisiblement installé au Vélodrome avec sa fiancée. Une situation qui a probablement poussé l'UEFA à se montrer cette fois sans pitié.