OM : Longoria en mode Football Manager à Marseille, il s’éclate

OM : Longoria en mode Football Manager à Marseille, il s’éclate

Icon Sport

L’Olympique de Marseille aura rarement été aussi actif durant un mercato hivernal qu’en ce mois de janvier 2021.

Avec Pablo Longoria aux manettes, les lignes bougent. Depuis le début du mercato d’hiver, l’OM a déjà enregistré le départ de Kevin Strootman, tandis que Morgan Sanson et Kostas Mitroglou devraient rapidement suivre. Dans le sens des arrivées, Pol Lirola et Arkadiusz Milik ont rejoint la Canebière, preuve que le directeur sportif espagnol ne compte pas ses heures. Et cela devrait se poursuivre d’ici la fin de la semaine puisque Marley Aké, Lucas Perrin, Christopher Rocchia ou encore Nemanja Radonjic ne seront pas retenus en cas de proposition. L’été prochain, le chantier sera encore plus colossal pour l’ex-scout de Sassuolo et de la Juventus Turin, dans la mesure où plusieurs joueurs seront en fin de contrat.

C’est notamment le cas de Florian Thauvin, Valère Germain ou encore Jordan Amavi. Et vraisemblablement, tous ces départs n’effraient pas Pablo Longoria… bien au contraire. « La situation actuelle de Thauvin et Amavi, que Villas-Boas aurait aimé sécuriser, ne dérange pas Pablo Longoria, au contraire. Construire un effectif à partir d'une feuille presque blanche lui offre des possibilités « inouïes » pour appliquer ses idées » croit savoir le journal L’Equipe, qui indique par ailleurs que l’intention du directeur sportif de l’Olympique de Marseille est d’appliquer un salary-cap divisé en trois échelons dans la cité phocéenne. Les stars telles que Payet ou Milik percevraient un salaire autour de 2,7 ME nets annuels, les joueurs intermédiaires (Caleta-Car, Rongier, Alvaro) seraient rémunérés entre 1,2 et 1,5 ME et les jeunes espoirs (Luis Henrique, Gueye) percevraient moins d’un million d’euro par an. Sur le papier, la méthode est plutôt séduisante et semble saine économiquement. Reste maintenant à voir si Pablo Longoria parviendra à exécuter son plan…