OM : Les projectiles sur Neymar font moins mal, le club se félicite

OM : Les projectiles sur Neymar font moins mal, le club se félicite

Photo Icon Sport

Scène assez surréaliste ce dimanche au Vélodrome, pour tirer ses corners, Neymar était entouré de policiers ou de stadiers, qui le gênaient plus qu’ils ne le protégeaient des projectiles lancés des tribunes. A au moins deux reprises, le Brésilien a du attendre avant de tirer son corner, les policiers ne parvenant clairement pas à mettre fin à ces lancers. Ces derniers étaient plus folkloriques que vraiment dangereux, a tenu à faire savoir le directeur de la sécurité de l’OM, qui a clairement tenu à minimiser ces incidents qui pourraient encore coûter des amendes ou des fermetures partielles de tribune lors des prochaines réunions disciplinaires.

« Il s’agissait de feuilles de papier pour l’essentiel, c’est-à-dire des programmes du match, ainsi que des gobelets et un sandwich. Il n’y a pas eu de bouteille en verre à ma connaissance. Bien entendu, on ne peut jamais être satisfait dès lors qu’un objet atterrit sur le terrain. Mais à une certaine époque, et même encore l’an dernier, on a pu retrouver des téléphones portables, des pièces de monnaie, des clés… », a lancé Thierry Aldebert, dont la défense ne sera pas forcément prise en compte par les instances, qui n’ont pas vraiment apprécié ces scènes confuses autour de chaque corner.