OM : Les croisés pour Amine Harit, le racisme pour Axel Disasi

OM : Les croisés pour Amine Harit, le racisme pour Axel Disasi

C'est évidemment dramatique pour lui, mais aussi pour le Maroc et l'OM, sorti sur blessure contre l'AS Monaco, Amine Harit sera absent plusieurs mois et ratera le Mondial.

Les joueurs de l’Olympique de Marseille avaient la victoire amère dimanche soir en Principauté, car si les trois points arrachés à l’ultime seconde valent de l’or, la grave blessure d’Amine Harit a mis un coup au moral de tout le monde comme l’a reconnu Igor Tudor. Sorti à l’heure de jeu après un choc avec Axel Disasi, il ne faisait guère de doute en voyant les images que l’international marocain était gravement touché au genou gauche, les joueurs des deux équipes semblant dévastés. Et si du côté de l’OM on n’a pas encore communiqué officiellement concernant le problème physique d’Amine Harit, Mohamed Toubache-Ter annonce lui que les premiers examens passés par le joueur de 25 ans souffre hélas d’une rupture du ligament croisé. Et l’ancien responsable de la communication du SCO Angers d’en dire un peu plus.

Amine Harit n'ira pas au Mondial avec le Maroc

Via Twitter, Mohamed Toubache-Ter a évoqué les événements de ces dernières heures. « Rupture des ligaments croisés pour Amine Harit. L’international marocain est plongé dans une immense tristesse. Énorme coup dur. Soutenu par des coéquipiers à l’hôpital. Il a cette formule « C’est le destin ». Tout était prêt pour Amine. Il devait partir demain matin pour le Maroc, de Paris.  Valise était prête… tout était prêt pour le grand départ. Un coéquipier lui a ramené ses affaires (valise pr la CDM) à l’hosto. L’international marocain est en route pour Marseille », a précisé l’insider. Au Maroc, cette nouvelle a évidemment fait l'effet d'une bombe, le joueur de l'Olympique de Marseille étant un des gros atouts des Lions de l'Atlas, les supporters étant forcément sous le choc. Au point de provoquer des débordements regrettables sur les réseaux sociaux.

Car évidemment Axel Disasi est considéré comme le « coupable » dans cette blessure d'Amine Harit, le joueur monégasque n'étant pourtant pas auteur d'un geste particulièrement agressif. Mais sur Twitter, le natif de Gonesse a fait l'objet d'insultes racistes de la part de supporters marocains, quelques individus le comparant à « un singe ». Des débordement qui font honte à leurs auteurs, mais qui ne représentent heureusement pas la majorité des commentaires des fans marocains d'abord désolé pour Amine Harit, qui voit son rêve s'envoler au dernier moment. Du côté de l'OM, Dimitri Payet, qui a connu cela avant le Mondial 2018 en se blessant à la cuisse lors de la finale de l'Europa League contre l'Atlético Madrid, sait très bien ce que vit actuellement son coéquipier. Pour Marseille, c'est évidemment aussi un rude coup, l'international marocain n'étant de retour, au mieux, qu'en février 2023.