OM : L'OM n'est pas en crise, Tapie en mode positive-attitude

OM : L'OM n'est pas en crise, Tapie en mode positive-attitude

Photo Icon Sport

En pleine crise de résultats, Marseille se déplace à Saint-Etienne dans un contexte difficile ce mercredi soir. Un revers de plus plongerait le club phocéen dans le KO, et le podium serait alors difficilement atteignable. Néanmoins, Bernard Tapie refuse de dramatiser. Et pour cause, l’ancien président de l’Olympique de Marseille estime que les partenaires de Dimitri Payet ne sont pas encore en crise, et que la situation est largement rattrapable. A condition de gagner les matchs en retard face à Saint-Etienne et Bordeaux…

« Une fracture avec les supporters ? Je ne crois pas que ce soit si grave que vous le dites. Si l'OM gagne ses deux matchs en retard à Saint-Etienne puis contre Bordeaux, le podium sera largement possible. Je préfère la situation de l'OM à celle de Monaco qui joue sa peau en L1. Là, les résultats sont décevants, mais tout n'est pas catastrophique. Le truc, c'est qu'à Marseille, les gens ont le tempérament un peu chaud et sont malheureux. Donc ils s'énervent… Les joueurs en bas des tribunes ? Cette situation ne m'est jamais arrivée. Je sais qu'un Jean-Michel Aulas, parfois, est allé voir les supporters de Lyon. D'autres fois, il est resté en retrait. Peut-être que Jacques-Henri Eyraud, qui n'a rien fait cette fois, ira au feu la prochaine. On ne peut pas calculer son comportement. Une fois, il m'est arrivé de casser une bouteille dans le vestiaire. En plastique je vous rassure. Mais une autre fois j'ai fait des bisous aux joueurs, car ils étaient démoralisés. S'incliner contre Saint-Etienne ? N'en rajoutons pas. Nous sommes encore très loin d'une véritable crise à l'OM. Sincèrement, pour l'instant, il ne sert à rien d'être pessimiste » a expliqué Bernard Tapie dans les colonnes du Parisien. Reste désormais à voir si les joueurs de l’OM sont également dans la positive-attitude, ce qui pourrait leur permettre de réaliser un coup ce mercredi dans le Chaudron.