OM : L'OM assume (presque) une décision radicale contre le PSG et l'OL

OM : L'OM assume (presque) une décision radicale contre le PSG et l'OL

Photo Icon Sport

Lorsque la campagne d'abonnements 2017-2018 a été lancée par l'Olympique de Marseille, les choses ont été clairement dites. Dans les Virages, une fois que les places auront été cédées aux adhérents des groupes de supporters, plus aucun ticket ne sera vendu au grand public lors des matches. Et ce mardi, l'OM a donc annoncé que 83% des places dans les Virages étaient vendues aux abonnés, ce qui veut donc dire que 17% des sièges resteront vides durant le reste de la saison, y compris pour les deux matches les plus recherchés, à savoir contre le Paris Saint-Germain et contre l'Olympique Lyonnais.

Répondant à La Provence, le directeur général de l'OM a répété cette position...tout en reconnaissant quand même qu'il était dommage de ne pas vendre toutes les places pour ces deux affiches. De là à changer d'avis, il y un pas que Jean-François Richard ne franchit pas... encore. « Si on va vendre les 17% de places libres dans les virages lors du match contre le PSG ? Pour l’instant, non. Pour le coup, c’est délicat. Le message principal est de dire qu’il n’y a pas de position unie et claire des groupes là-dessus. On doit discuter avec eux. C’est délicat car ça fait appel à deux arguments qui sont recevables aussi bien l’un que l’autre. Le premier, pour préparer 2018-19 et faire en sorte de revenir à un taux de remplissage de 100%, est de dire que pour être en virage, il faut être abonné. Si vous voulez voir OM-PSG, OM-Lyon, abonnez-vous! C’est un message clair, une stratégie partagée avec tous les groupes, sauf les Ultras. Là, on bascule sur le deuxième argument recevable, qui est de dire que l’objectif est de remplir les virages. C’est vrai. Mais aujourd’hui, on est encore en train de discuter, ce qui est nouveau car on va au contact », précise le responsable du marketing et des ventes de l'Olympique de Marseille. Autrement dit, rien n'est définitivement décidé à moins d'un mois de cet OM-PSG toujours aussi attendu.