OM : Garcia et les supporters responsables du cauchemar d'Amavi ?

OM : Garcia et les supporters responsables du cauchemar d'Amavi ?

Au fond du sceau il y a un an et demi, Jordan Amavi est revenu à un excellent niveau, au point d’être titulaire indiscutable chez le vice-champion de France en titre.

En fin de contrat en juin prochain, le défenseur de l’Olympique de Marseille s’est vu proposer une prolongation de contrat, preuve que les dirigeants olympiens croient en leur défenseur et sont satisfaits de ses prestations. Cela n’a toutefois pas toujours été rose pour Jordan Amavi sur le Vieux Port. Il y a deux ans, le natif de Toulon était au fond du trou sous les ordres de Rudi Garcia, et André Villas-Boas a mis plusieurs semaines avant de le remettre dans le droit chemin. Dans une interview accordée à France Football, le Varois a expliqué la gestion bien différente des deux entraîneurs…

« Au début de ma mauvaise passe, Rudi Garcia a tempéré, il a essayé de m'aider. Mais, au bout d'un moment, il a craqué comme tout le monde. Un jour, il m'a dit cash : “Clairement, tu nous coûtes des points". C’est la première fois qu'un coach me disait un truc pareil. OM-Rennes (début de saison dernière), je sors à la mi-temps sous les sifflets... Là, j'ai touché le fond. J'étais au bord des larmes, sincèrement. Les nerfs lâchaient, avec cette question : "Comment j'ai fait pour en arriver là ?" Je ne me reconnaissais plus. Villas-Boas sait se mettre aux côtés d'un joueur à l'entraînement, ne pas le lâcher, l'interpeller devant tout le monde s'il a raté un truc facile... Il sait manier les différents aspects, protéger et piquer. Humainement, c'est une magnifique personne. Joueur olympien d'octobre ? C’est de la satisfaction car ça vient du public. Je n'étais pas en guerre contre les supporters, je ne joue pas contre eux. Non, c'est surtout le plaisir qu'ils reconnaissent mon travail et qu'ils me font à nouveau confiance » a lâché Jordan Amavi, visiblement bien plus épanoui avec André Villas-Boas qu’il l’était avec Rudi Garcia. Au point de prolonger l’aventure à Marseille ? Réponse dans les prochaines semaines…