OM : Eyraud va quitter Marseille, il n'a plus le choix

OM : Eyraud va quitter Marseille, il n'a plus le choix

Les jours passent et la pression ne retombe pas autour de Jacques-Henri Eyraud accusé de tous les maux par les supporters de l'Olympique de Marseille. 

La situation de Jacques-Henri Eyraud à la présidence de l’OM semble désormais intenable, car même si le président du club phocéen se dit prêt à rencontrer et discuter avec les représentants des supporters, ces derniers ne lui accordent plus aucun crédit et ne le considèrent plus comme le patron de leur club préféré. Les mises en demeure adressées cette semaine par l’Olympique de Marseille aux associations officielles ont été l’attaque de trop. Quoi qu’on pense de ce dossier, la réalité est que JHE est presque persona non grata au Vélodrome lorsque le stade retrouvera son public, et la situation semble à la fois bloquée et impossible à régler. Pour Kevin Diaz, consultant pour RMC, soit Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud cachent quelque chose, soit le propriétaire de l’OM est coupé des réalités marseillaises. Mais cela ne change rien pour JHE, dont l’avenir est totalement bouché.

Et l’ancien joueur de se demander comment l’actuel président de l’Olympique de Marseille peut croire qu’il réussira à gérer le club au milieu de la tempête. « J’ai deux suppositions concernant Eyraud, ce ne sont pas des informations. Est-ce que Frank McCourt veut vendre l’OM et dans ce cas il ne va pas changer tout le monde, ça peut se comprendre si tu attends une vente dans les prochains mois. Si ce n’est pas le cas, c'est que McCourt est à Los Angeles et il est déconnecté, car il a d’autres business et que l’OM c’est le cadet de ses soucis, où alors je ne comprends pas comment Jacques-Henri Eyraud pense qu’il va pouvoir retourner cette situation. Même si l’OM gagnait la totalité de ses matchs jusqu’à la fin, et finissait Champion de France, les supporters marseillais continueraient à réclamer son départ. Le point de non-retour est atteint », explique Kevin Diaz, qui ne croit donc pas à un retour au calme.