OM : Eyraud a fait pression sur un élu pour contrer Aulas

OM : Eyraud a fait pression sur un élu pour contrer Aulas

Photo Icon Sport

Comme depuis des semaines désormais, Jean-Michel Aulas se bat comme un beau Diable pour essayer de faire repartir le championnat de Ligue 1.

Malgré ses efforts au niveau des instances, du juridique, comme du sportif, cela risque de rester vain étant donné que le gouvernement et la Ligue ont bien rappelé que tout était fini. Le président de l’OL n’accepte pas cet état de fait, et a encore demandé ce vendredi à ce qu’une assemblée extraordinaire de la LFP se réunisse pour décider d’un calendrier de reprise de la saison. Peine perdue donc, mais en plus de cela, Jean-Michel Aulas a les oreilles qui sifflent, surtout quand Jacques-Henri Eyraud est dans le coin. Le président de l’OM apprécie visiblement cette situation où l’OL est le grand perdant, et compte bien veiller à ce que rien ne change. Alerté par l’amendement porté par des sénateurs au sujet des explications concernant l’arrêt de la Ligue 1 décidée précipitamment par le gouvernement, JHE a souhaité prendre quelques assurances. C’est Daniel Riolo qui raconte ainsi les coulisses de cette passe d’armes à distance, qui démontre à quel point le président de l’OM cherche à nuire à son homologue lyonnais.

« Très discret, Eyraud le président de l’OM ne veut pas entendre parler de reprise. Il est en guerre ouverte avec Aulas. Il a fait ses comptes. Assurer la Ligue des Champions, c’est capital. Quand il entend parler d’un amendement proposé par des Sénateurs proches de l’OL, visant à revenir sur la décision, il file chez Gaudin. Le sénateur le reçoit. Eyraud lui demande de faire quelque chose pour aider l’OM. Gaudin n’entend rien au foot et dit juste qu’il va se renseigner. Le lendemain, l’amendement est rejeté. Eyraud fou de joie appelle Gaudin pour le remercier. L’homme fort de la politique marseillaise en rigole encore: ‘Il me remercie, mais je n’ai rien fait!’ », a confié, selon le consultant de RMC, l’élu marseillais, qui n’a pas trop suivi la bisbille, mais a tout de même la gratitude du président de l’OM au passage.